Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Discutez ici de l'actu de la TNT glanée sur le Net et dans les médias...

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Mario78 » 06 Déc 2017 02:41

Quand tu lis ça , t'as tout compris :

https://www.lexpress.fr/actualite/media ... 30732.html
je n'ai pas inventé les systèmes PALM et SECALM
Avatar de l’utilisateur
Mario78
Etalon
Etalon
 
Messages: 1729
Inscription: 19 Fév 2009 22:31

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Ford Prefect » 06 Déc 2017 13:16

Moi j'ai surtout compris que l'on a tenté de transformer une radio en chaine de TV sans s'en donner les moyens.
Ford Prefect
 

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Emmebel » 06 Déc 2017 17:14

Emmanuel Macron tire à boulets rouges sur l’audiovisuel public

Lors d’une réunion à L’Elysée, le président de la République s’est montré très critique envers France Télévisions, Radio France et le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

« La honte de la République. » Ces mots cinglants sur l’audiovisuel public prêtés à Emmanuel Macron par L’Express ont sidéré le secteur, mardi 5 décembre. Supposément tenus lors d’une réunion, lundi soir à l’Elysée, avec les députés de La République en marche (LRM) et du Modem membres de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, les propos ont été « fermement » démentis par la présidence de la République, sans plus de détails.

Avant que Télérama affirme dans la soirée qu’Emmanuel Macron avait en fait déclaré : « L’audiovisuel public, c’est une honte pour nos concitoyens, c’est une honte en termes de gouvernance, c’est une honte en ce que j’ai pu voir ces dernières semaines de l’attitude des dirigeants. »

La charge est extrêmement sévère et inédite, d’autant que le chef de l’Etat ne s’était, depuis son élection, jamais exprimé directement au sujet de France Télévisions ou de Radio France. Tentant de minimiser la portée de la polémique, le président de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, Bruno Studer (LRM), a expliqué que M. Macron avait parlé de « son ambition pour l’audiovisuel public, même s’il a été critique »....

La suite de l'article sur le site du journal le Monde :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/06/emmanuel-macron-tire-a-boulets-rouges-sur-l-audiovisuel-public_5225447_3234.html
        Modérateur des forums TVnT
        ____________________________________
        réception TNT sur CAEN-NORD-HÉROUVILLE
Avatar de l’utilisateur
Emmebel
Brigades du Tigre
Brigades du Tigre
 
Messages: 8545
Inscription: 26 Mar 2006 13:31
Localisation: Caen, en Normandie

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar kiki37 » 03 Fév 2018 17:01

Vers une “ BBC à la française ” ?
La Nouvelle République a écrit:L’audiovisuel public a présenté à la ministre de la Culture ses pistes de “ synergies ” entre les groupes, dans le cadre d’une réforme.

Tous ont répondu présents, sauf Mathieu Gallet. Et c’est donc ce vendredi, au ministère de la Culture, que les PDG de l’audiovisuel public ont commencé à travailler de concert avec le gouvernement sur leurs propositions de synergie. Objectif : faire des économies.

A huis clos, après un « petit moment de flottement » lié à l’absence de Mathieu Gallet – remplacé par le patron de la radio Mouv’ et le directeur de France Bleu –, la réunion s’est déroulée dans un esprit « plutôt positif » et « sans tension particulière ». La ministre saluant le travail fourni par les entreprises de l’audiovisuel public.

Leurs propositions reprennent largement des pistes déjà connues, comme la mise en place d’une matinale d’info commune à France 3 et France Bleu, la mise en commun de certains bureaux en régions ou à l’étranger, la mutualisation d’une partie des achats ou une coopération en matière de formation.
Fusion, complémentarité … et suppressions
Elles incluent également des projets déjà bien avancés, comme la plateforme numérique culturelle de l’audiovisuel public (en décembre, la directrice de France Culture, Sandrine Treiner, avait indiqué qu’elle visait un lancement avant le printemps), ou la future plateforme de vidéo sur abonnement de France Télévisions, qui pourrait accueillir des contenus issus d’Arte et de l’Ina.

Si ces propositions sont très consensuelles, la réforme que conduira le gouvernement pourrait être beaucoup plus radicale et suscite de fortes inquiétudes au sein du service public.

Des craintes alimentées par la fuite mi-novembre d’un document de travail du ministère de la Culture, qui proposait pêle-mêle de réunir les groupes du secteur dans une holding, sorte de « BBC à la française », de fusionner France 3 et France Bleu, de supprimer France Ô (la chaîne des Outre-mer) ou encore de cesser la diffusion hertzienne de France 4 et du Mouv’.

Lors de ses vœux en janvier, la ministre de la Culture a dit vouloir avancer « sans tabous » et « faire une transformation très ambitieuse, très audacieuse » de l’audiovisuel public, pour qu’il reste « une référence ».

Le gouvernement veut avancer vite : un groupe de députés LREM doit remettre des propositions à la fin du mois de mars.

Mais à Radio France, beaucoup redoutent que la révocation de Mathieu Gallet ne fragilise le groupe dans cette vaste recomposition. Le Syndicat national des journalistes a ainsi réclamé dès mercredi une suspension de la réforme, en attendant que son successeur soit nommé.

Avec la concertation menée avec les entreprises, les propositions sont censées alimenter un futur projet de loi, qui sera présenté en conseil des ministres fin 2018, selon le calendrier fixé par Emmanuel Macron.

source :arrow: "La Nouvelle République"
"Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"... E.Aisberg, (son C.V.)
modérateur des forums TVNT
Avatar de l’utilisateur
kiki37
Brigades du Tigre
Brigades du Tigre
 
Messages: 11593
Inscription: 03 Nov 2014 11:30

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Franck Morin » 03 Fév 2018 20:10

kiki37 a écrit:Le gouvernement veut avancer vite : un groupe de députés LREM doit remettre des propositions à la fin du mois de mars.

j'avais en effet déjà parlé de ce groupe de travail de 15 députés mené par Frédérique Dumas.

je trouve que c'est une bonne idée de multiplier les émissions/reportages locaux sur France 3.
A part 2 journaux et quelques rares magasines, on n'y trouve pas grand chose de spécifique aux régions, sur ces chaines dites locales.
Et mutualiser les moyens avec France bleu ne peut etre qu'une bonne chose.

Audiovisuel public : la députée Frédérique Dumas plaide pour une refondation concertée

L’élue La République en marche coordonne un groupe de travail chargé de formuler des propositions d’ici à fin mars. Sa philosophie : prendre le temps et faire primer la question de la finalité sur celle des moyens.

Par ALEXANDRE PIQUARD

Il faut répondre à l’appel du ­président », explique Frédérique Dumas, la coordinatrice du groupe de travail sur l’audiovisuel public formé par les députés de la majorité le 25 janvier. Mi-décembre, sur France 2, Emmanuel Macron avait souhaité associer les parlementaires au « grand travail de réflexion qu’on doit faire en 2018 » sur l’audiovisuel public. La philosophie prônée par Mme Dumas pour ce groupe ? « La question des moyens ne peut précéder celle de la finalité. »

Avec sa quinzaine de collègues, l’élue La République en marche (LRM) des Hauts-de-Seine et vice-présidente de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale formulera des propositions d’ici à fin mars.

Elle travaillera notamment aux côtés du président de ladite commission, Bruno Studer (LRM), mais aussi de Céline Calvez (LRM), Gabriel Attal (LRM) ou encore Aurore Bergé (LRM)… Productrice et femme politique, Frédérique Dumas a été directrice générale d’Orange Studio et secrétaire nationale du Nouveau Centre, chargée des nouveaux médias.

« Nous allons travailler en bonne intelligence avec les autres acteurs de la réflexion », assure Mme Dumas, dont le groupe rencontrera la ministre de la culture, Françoise Nyssen, le 7 février. « Cela n’empêche pas de garder notre liberté de proposition, le cas échéant », précise la députée.

« Sur le fond, il faut réaffirmer le rôle fondamental du service public audiovisuel, avance la coordinatrice. Mais il faut adapter le secteur pour qu’il soit plus attractif et lisible. » « Sur la méthode, il faut redonner du sens et du temps, comme l’a souhaité le président. Il faut fixer d’abord le rôle et les missions de l’audiovisuel public et définir ensuite les moyens pertinents, dont font partie la gouvernance et le financement », précise-t-elle.

« Ne pas être otage de l’actualité »
Le ton tranche avec les polémiques de l’automne à propos des coupes budgétaires imposées au secteur ou des fuites suggérant une possible fusion entre France Télévisions et Radio France.

« Prendre le temps » exclut aussi a priori l’idée, avancée par certains, de faire dès le printemps une « petite » loi afin d’ôter au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) le pouvoir de nommer des dirigeants pour le confier aux conseils d’administration.

A ce sujet, la révocation de Mathieu Gallet « ne modifie pas le timing de la réforme », estime Mme Dumas, qui exhorte à « ne pas être otage de l’actualité ».« C’est important de mettre les moyens au service d’une finalité. Or, la gouvernance, qu’il s’agisse de nominations ou de pilotage, est un moyen. »

Quant aux « moyens » budgétaires, Frédérique Dumas, rapporteuse pour avis sur le projet de loi de finances pour 2018, s’est déjà prononcée en faveur d’une réforme de la redevance qui serait « universelle » et non liée à la détention d’un téléviseur ou d’un terminal connecté.

L’élue préconisait de s’inspirer des modèles allemand et finlandais. « Une telle réforme rendrait la consultation des citoyens d’autant plus nécessaire, car la redevance est une taxe affectée : elle repose donc sur un consentement tacite, juge-t-elle. Il faut que la refondation du service public soit partagée par tous. »


une interview ici de Frédéric Dumas sur France Inter, l'instant M le 1er février (17 minutes)
https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13938-01.02.2018-ITEMA_21574064-3.mp3
Cinergy T², Ran T Stick+, RTL-SDR, August T210 - Axil RT0407HD ; antenne collective/intérieure sur Tour Eiffel + TNT Numéricable.
HD-Line HD-50 sur Astra 2 et DSR5020 sur Astra. RNT Sony XDR-P1DBPB modérateur des forums de TVNT.net et de TNT-Fr
Avatar de l’utilisateur
Franck Morin
Brigades du Tigre
Brigades du Tigre
 
Messages: 13161
Inscription: 24 Juin 2005 11:26
Localisation: 78-Chatou

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar herrwan » 04 Fév 2018 16:47

A plusieurs reprises j'ai entendu des élus de lrem mettre en avant le modèle de la BBC. Si c'est pas une mauvaise idée sur le fonds c'est aussi une grande réforme de l'audiovisuelle qui est à envisager. Car c'est laisser le groupe publique gérer lui même sa production et laisser les miettes à la production indépendante, c'est laisser le groupe publique avoir une politique de programme populaire (et pas vraiment au sens classe du terme), c'est également attribué une manne budgétaire conséquente (165€ par an), leur lâcher la grappe sur la politique publicitaire, ...

Sauf que le plan de lrem c'est plutôt briser le service publique et faire en sorte qu'il coûte le moins cher possible !
Avatar de l’utilisateur
herrwan
Grenouille
Grenouille
 
Messages: 221
Inscription: 30 Mar 2011 12:22
Localisation: Ploudalmezeau - 29830

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Emmebel » 17 Fév 2018 13:01

Ce matin sur le site Huffingtonpost :
Audiovisuel public: la piste explosive de Françoise Nyssen pour réformer

Le Monde révèle que Françoise Nyssen est favorable à ce qu'une seule personnalité préside France Télévisions, Radio France et France Médias Monde et l'Ina.

MÉDIAS - Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a émis une idée: rapprocher les sociétés de l'audiovisuel public. Depuis, et en attendant des annonces prévues pour la fin mars, on se demande bien ce que le chef de l'Etat a derrière la tête. Le scénario d'une holding regroupant France Télévisions, Radio France, France Médias Monde voire l'Ina a été avancé comme celui d'une fusion pure et simple pour faire une BBC à la française; cette dernière option prônée par des parlementaires fait bondir dans chacune de ces maisons.

Ce samedi 17 février, Le Monde avance une nouvelle piste évoquée par la ministre de la Culture: Françoise Nyssen réfléchit à la possibilité de n'avoir plus qu'un seul président pour toutes ces structures. Chaque groupe aurait aussi un directeur général qui rendraient des comptes à un patron unique.

Cela permettrait, estime-t-on au ministère, de mieux gérer les synergies prônée par l'exécutif. Après le lancement de France Info, d'autres projets sont en effet dans les cartons, comme le rappelle le quotidien: un rapprochement des réseaux France Bleu et France 3 régions pour constituer une offre commune d'information locale ou encore une une offre culture qui associerait France Culture et France 5 et enfin une offre jeunesse associant Le Mouv et France Télé.

Au moment où le CSA doit trouver les patrons de deux structures (Radio France après la révocation de Mathieu Gallet et France Médias Monde après l'invalidation de l'élection de Marie-Christine Saragosse), cette proposition de Françoise Nyssen ne va pas manquer de faire parler. Car on peut y voir le premier pas vers une intégration plus large de tous ses groupes vers une holding puis peut-être ensuite vers une fusion complète.

Source : huffingtonpost.fr
        Modérateur des forums TVnT
        ____________________________________
        réception TNT sur CAEN-NORD-HÉROUVILLE
Avatar de l’utilisateur
Emmebel
Brigades du Tigre
Brigades du Tigre
 
Messages: 8545
Inscription: 26 Mar 2006 13:31
Localisation: Caen, en Normandie

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Franck Morin » 17 Fév 2018 17:48

Grand vainqueur par KO : Delphine Ernotte !
Cinergy T², Ran T Stick+, RTL-SDR, August T210 - Axil RT0407HD ; antenne collective/intérieure sur Tour Eiffel + TNT Numéricable.
HD-Line HD-50 sur Astra 2 et DSR5020 sur Astra. RNT Sony XDR-P1DBPB modérateur des forums de TVNT.net et de TNT-Fr
Avatar de l’utilisateur
Franck Morin
Brigades du Tigre
Brigades du Tigre
 
Messages: 13161
Inscription: 24 Juin 2005 11:26
Localisation: 78-Chatou

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Steffy » 17 Fév 2018 22:19

L"information est un article cité et édulcoré du journal Le Monde
quand est-il des vibratos de terrains, du contenu et non de la forme des programmes, des coupes budgétaires économiques entre deux assiettes de publicité ?
Alors on parle en zap', certifié étudié pour ! --|--
Steffy
Petit ver
Petit ver
 
Messages: 14
Inscription: 08 Fév 2018 00:14

Re: Audiovisuel public : les pistes choc du ministère

Messagepar Ford Prefect » 21 Fév 2018 02:00

C'est pourtant pas compliqué:
On prend ARTE comme modèle et on fait pareil pour toutes les chaînes du service public.
Ford Prefect