DAB+ Marseille longue distance

Alertes propagation, DX RNT, Topic des bandscans en DAB+ ...

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar nono 63 » 18 Jan 2022 01:36

Bonne nouvelle , cela semble être du sérieux chez Vistron , du coup tu retrouveras la télécommande d'origine . :D

A ne pas laisser traîner à la portée d'accès de Sézar cette fois-ci ! :wink:
TNT sur le Puy-de-Dôme et le puy St Romain en SFN !
TV d'Orange par la fibre .
Fransat et TNTSat également !
Avatar de l’utilisateur
nono 63
Etalon
Etalon
 
Messages: 2083
Inscription: 16 Déc 2008 12:21
Localisation: Puy-de-Dôme (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar JMJ3 » 24 Jan 2022 23:08

Bonne nouvelle : la nouvelle télécommande nous est parvenue à Chambon.
Elle est rangée en lieu sûr, et permettra prochainement de savoir si le 5B de Marseille est audible à Nant.
J'en caresse l'espoir puisque le 5B est reconnu par le Sangean via la fonction autoscan sans toutefois que l'on puisse l'entendre (à l'endroit même où est installée l'antenne, en extérieur).
Peut-être que seront audibles un ou deux autres multiplex...
Par ailleurs, au niveau de la butte, il arrive même, une fois sur trois au niveau de la butte, à identifier l'ensemble des programmes, mais sans le son.
Quoiqu'il en soit, la réception des mux 7C et 8B semble désormais acquise sur la durée depuis que l'antenne a été installée à l'extérieur.
Rien que cela est déjà une excellente nouvelle, et permet de bénéficier d'une offre radiophonique largement supérieure à ce que permet la réception FM à qualité équivalente : FI, FC, FM, RFM et Radio Larzac.

A suivre... 8)
Cordialement
JM
JMJ3
Maître des airs
Maître des airs
 
Messages: 911
Inscription: 27 Sep 2010 21:27
Localisation: Chambon-sur-Lac (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar nono 63 » 25 Jan 2022 00:57

Effectivement Vistron semble être une boite sérieuse , la tradition allemande ne s'est pas complètement perdue dans tous les domaines ! :wink:

Donc les tests de réception vont reprendre de plus belle dès le prochain voyage vers le Sud-Est aveyronnais . :D
TNT sur le Puy-de-Dôme et le puy St Romain en SFN !
TV d'Orange par la fibre .
Fransat et TNTSat également !
Avatar de l’utilisateur
nono 63
Etalon
Etalon
 
Messages: 2083
Inscription: 16 Déc 2008 12:21
Localisation: Puy-de-Dôme (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar JMJ3 » 04 Fév 2022 00:14

Bonsoir :Couc:

Disposant d'une nouvelle télécommande, il est désormais possible de conclure sur les niveaux de réception avec l'antenne placée à l'extérieur (non pas sur la butte, soit l'endroit où l'on capte le mieux Marseille).

Multiplex 7C et 8B : entre 43 et 45 dBµV/m et S/B : 5 :clap:

Pour le reste, je me doutais que j'arriverais à entendre un troisième multiplex, de manière aléatoire. :?
Eh bien, ce n'est pas le 5B (37 dBµV/m et S/B à 0), mais le ... 7A : 37 dBµV/m avec un S/B à 3 : soit du son par moment, mais majoritairement du souffle indiquant que l'on est juste en-dessous du seuil de décryptage. :(

Conclusion de ce soir : au niveau de la butte, le 7A devrait être mieux reçu d'où une réception OK sur la durée. :)
Quant au 5B : peut-être qu'un champ un peu plus fort pourrait permettre que le S/B dépasse 3. :gratt:
Avant que la télécommande ne soit HS par notre Sézar, j'avais noté : "5B à 39 dBµv/mavec un rapport S/B de l'ordre de 3/4" > soit un niveau juste supérieur au seuil de décryptage.

A confirmer, très prochainement ! :wink:
Cordialement
JM
JMJ3
Maître des airs
Maître des airs
 
Messages: 911
Inscription: 27 Sep 2010 21:27
Localisation: Chambon-sur-Lac (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar JMJ3 » 05 Fév 2022 12:46

Bonjour :Couc:

Lors d'une toute récente de Clermont-Ferrand, vers Nant, me conduisant à traverse le causse de Sauveterre (entre la Canourgue et la Malène), la réception FM de la Grande-Etoile m'a permis de suivre la réception du DAB+ Marseille.
Pour ce faire, je suivais également la réception FM tant pour BleuProv et Culture (les deux seules fréquences exploitable).
Je fus ravi de constater que lorsque la Grande Etoile était bien reçue en FM, en particulier lorsque l'effet stéréo apparaît, le petit récepteur Majority affichait 1 à 2 barrettes pour le 8B (mieux reçu par ce récepteur que le 7C).
A un moment, j'avais même 3 barrettes (je reconnais que je roulais à 40 km/h sur une route déserte avec le petit récepteur Majority tenue de la main gauche antenne déployée pointant vers l'extérieur car fenêtre entrouverte, et sans gants...), ce qui permet de trouver précisément le très bon spot : je me suis arrêté, ai sorti l'autre récepteur Sangean 90 plus sensible, et ... sur Radio Classique, en cherchant bien, le son est apparu (il fallait rester immobile) > à cet endroit précis, le relief laissait entrevoir un dégagement en direction de Marseille, d'où cette heureuse réception inattendue. Comme déjà constaté précédemment, la réception DAB+ en VHF III "suit" davantage le niveau de réception en FM que l'UHF ; cependant, et ce n'est pas une surprise, la réception FM est plus robuste en terrain escarpé > les 1 ou 2 barrettes du Majority pouvaient disparaître alors qu'en FM, le RDS FM était encore possible. En revanche, sur le littoral, il semble que cela soit l'inverse : la propagation de la VHF III semble (légèrement) favoriser par l'étendue de la mer.
Remarque : je ne suis pas en train d'écrire que la VHF III porte bien plus loin que la VHF II, à PAR équivalente. Je dis simplement qu'à PAR équivalente, la zone de diffusion semble porter un peu plus loin, au sens que les conditions maritimes influent plus favorablement sur la VHF III que la VHF II. Ce n'est qu'une simple (première) constatation que je tenterai d'affiner avec le temps.

La conclusion de cette traversée sur le Causse de Sauveterre : dans des notes que j'avais écrites à l'époque où le centre documentation TDF était accessible pour un adolescent boutonneux, et sans qu'il ne soit requis de demander une autorisation en x exemplaires à la sécurité du lieu, j'avais indiqué qu'à la fin des années 50, un émetteur première Chaîne avait été installé à la Canourgue, dont l'émetteur pilote était Marseille Grande-Etoile (à cette époque-là, le Chastel-Nouvel n'existait pas encore). Cela m'avait toujours marqué, et quelques années après, en roulant dans ce secteur, j'avais constaté qu'en FM les 3 programmes nationaux étaient correctement reçu depuis Marseille (et que ce n'était nullement le cas pour le Puy-de-Dôme, et faiblement pour le Pilat). Aujourd'hui, avec l'encombrement de la bande FM, il est difficile de le constater...
La réception, certes limites, des deux multiplex métropolitains de Marseille, sur le Causse de Sauveterre, au-dessus de 800 mètres d'altitude, et lorsqu'il y a un dégagement en direction de la Grande Etoile, permet d'attester que la feue première Chaîne 819 lignes, pouvait être reçue dans ce secteur de la Lozère > cela prouve la grande zone de couverture de l'émetteur principal provençal, en VHF II et VHF III.
Comme je sais que la Lozère est un département intéressant certains commentateurs.
En VHF II
. Chastel Nouvel reprenait le signal du Puy-de-Dôme (et ce réémetteur était repris par nombre de réémetteurs très locaux le long du Lot, depuis l'est de Marvjols jusqu'au Bleymard)
. Marvejols : Marseille Grande Etoile
. Langogne : Lyon-Pilat
Et
. Millau : Marseille (dans un premier temps, car plus tard... ce fut le Pic de Nore... sûrement pour que les informations régionales de 19h20 soient celles en provenance de Montpellier > aujourd'hui, le F Bleu arrosant Millau sur 105,0 n'est pas Occitanie, mais l'Hérault > cela est logique, car de tout temps, Millau a toujours était "orienté" sur Montpellier via la N.9, et non sur Toulouse (cf. ex région Midi-Pyrénées à laquelle était rattaché le sud-Aveyron).
. Nant : Marseille
. Saint Jean du Bruel : le Pic de Nore (relief non favorable vers l'est, avec la barrière des Cévennes).
. Sauclière : Marseille (dans le village)
. Montjaux : Marseille (une antenne fort ancienne, et fort longue, vue avec Bruno tout récemment), ainsi qu'une autre vers le Pic du Midi.

Je n'ai jamais trouvé la réponse pour l'émetteur pilote des réémetteurs Meyrueis et Sainte-Enimie :(
Pour le premier, cela devait probablement être Marseille (plutôt que Carcassonne) : au-dessus de la Jonte, et au sud du Causse Méjean (en quittant Meyrueis vers Sainte-Enimie), Marseille est fort bien reçu en FM (tiens, cela me fait penser à une vérification via le Majority afin d'avoir la confirmation).
Quant à Saint Enimie : vu la localisation de l'émetteur, soit un dégagement vers l'est/sud-est à la faveur du lit du Tarn en direction de Florac, là encore cela devait être possiblement Marseille (plutôt que Carcassonne).

Si des lecteurs ont des infos complémentaires sur l'émetteur pilote de Sainte-Enimie, et Meyrueis : je suis preneur.
PS. Pour Florac, à l'évidence, et même si je n'avais trouvé l'info. c'était Marseille Grande Etoile (puisque cet émetteur est fort correctement reçu au sud de Florac, le long du Tarnon).
Cordialement
JM
JMJ3
Maître des airs
Maître des airs
 
Messages: 911
Inscription: 27 Sep 2010 21:27
Localisation: Chambon-sur-Lac (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar JMJ3 » 06 Fév 2022 15:11

Bonjour :Couc:

Une météo clémente hier après-midi m'aura donné l'envie de me rendre à Meyrueis, et de rouler sur ce plateau terriblement austère qu'est le Causse Méjean, sans nul doute le plus désertique des 4 "Grands Causses" (Larzac, Noir, Sauveterre et ...).

Au risque de radoter, ou de me répéter, j'ai eu encore la démonstration que la VHF (III) est plus sensible au relief que la VHF(II).
Ainsi, me fiant à la FM afin de savoir à quel niveau de réception les deux multiplex métropolitains marseillais se réveilleraient, la conclusion est que sur le Méjean, non seulement le RDS doit s'afficher (103,6 car le 99,0 est gêné par NRJ Mende), mais "l'effet stéréo" doit être avéré.
Mais ... cela n'est pas totalement suffisant : ces deux conditions sont nécessaires, mais il en faut une troisième :
. un relief non gênant, et donc une certain dégagement vers Marseille. En effet, il m'est arrivé en plusieurs reprises de recevoir le 103,6 selon des conditions idoines, mais sans pour autant qu'il n'y ait frétillement au niveau du 8B pour le Majority ; en fait, j'ai réalisé que le Sangean était quand même plus sensible, et qu'il valait mieux faire les essais avec ce récepteur, en roulant (à 40 km/h) sur une route absolument déserte afin de débusquer, avec un maximum de sensibilité, quant le DAB+ était soit audible, soit (le plus souvent) lorsqu'il n'est détectable que via la fonction autoscan. Certes, il faisait déjà nuit... heureusement, le ciel totalement dégagé faiblement éclairé par un quasi quart de lune, permettait de distinguait le relief ; et comme je le relate plus haut : c'est le désert > personne (hormis de nombreux lapins éblouis par les phares... mais comme je roulais à 40 km/h, point de blessés...).

La synthèse : sur le Méjean, mieux vaut être à une altitude au moins égale à 1 000 mètres pour espérer capter les deux mux métropolitains (si, une fois encore, dégagement "suffisant" vers le sud-est), sans garantie aucune d'avoir le son ; en-dessous, c'est mission (quasi) impossible même lorsque le 103,6 est bien audible en stéréo (ce qui loin est d'être fréquent sur le plateau du Méjean, en tout cas sur cet itinéraire de Meyrueis vers le hameau de Mas-de-Val (à une une quinzaine de km à l'ouest de Florac)

Mais comme chaque règle est souvent contredite par quelques exceptions, il en est une notable pour laquelle je n'ai nulle explication.

En ce lieu précis, au sud-ouest du lieu-dit Drigas, selon les coordonnées :
Latitude : 44.245091
Longitude : 3.394609°
> Tous les multiplex étaient audibles (sauf le local 8C) :shock:
C'est le seul endroit de ce périple, où ce fut le cas.

Il est néanmoins, un autre endroit tout à fait digne d'intérêt pour la réception des 2 mutiplex marseillais : il s'agit de la descente depuis le Méjean vers Meyrueis, par la D.986, en particulier chaque fois que l'on a des échappées permettant de voir ce village dans la vallée (plus facile de nuit à détecter avec l'éclairage public). Ainsi, entre à peine 1 000 mètres d’altitude (début de la descente), et environ 900 mètres, non seulement les deux métropolitains étaient aisément captables et audibles, mais tel était le cas également pour le 5B, et même le 7A, voire les 7C et 8D. A contrario, dès disparition des lumières de Meyrueis, au détour d'un virage (ou du relief), les multiplex disparaissaient instantanément, alors qu'en FM soit c'était une atténuation du signal (cf. 103,6), ou alors une relative disparition mais moins brutale (comme pour 90,0 Skyrock). étant ajouté que les 103,6 et 99,0 ne disparaissaient pas.

La seule surprise, fut de constater (uniquement) dans ce même secteur au sud-ouest de Drigas avec comme coordonnées :
Latitude : 44.245091°
Longitude : 3.392721
une reconnaissance (en autoscan) du 6B de Toulouse... :shock: , et même en cherchant un peu le 8C. Il est vrai qu'à cet endroit, non seulement le Pic de Nore était très bien reçu, mais également le Pic du Midi (87,9) avec RDS, et effet stéréo...

C'est ainsi, que j'ai pu constater, une fois encore, qu'un émetteur DAB+, diffusé en VHF (III) permet des meilleures propagations que l'UHF au sens que cette première est bien moins sensible au relief d'une part, et que désormais certains émetteurs dotés d'une solide PAR autorisaient des réceptions lointaines d'autre part ; en tout cas, en DAB+, on peut recevoir mieux et plus loin qu'en FM (ex : 91,8 Bleu Òc versus les 6C & 8C) > à noter que l'antenne toit de la Twingo était orientée verticalement (d'où une moins réception moins performante des émetteurs rayonnant en polarisation verticale).

Subsidiairement, cette bonne réception de Marseille dans la descente du Méjean vers Meyruies, corrobore l'intuition que l'ancienne réémetteur 1ère Chaîne N/B devait repiquer le signal de la Grande Etoile > ses coordonnées :

Latitude : 44.185866°
Longitude : 3.430572°

Dans le village même de Meyrueis (en FM) :
Confirmation que l'émetteur FM historique le mieux reçu est le Pic de Nore, avec RDS affichable encore à l'entrée nord du centre-ville (franchissement de la Jonte / devant la pharmacie), et dès la sortie sud (au niveau du cimetière).
Le second émetteur historique un peu moins bien reçu est - sans surprise - la Grande Etoile avec le RDS (du 103,6) pouvant s'affichant (difficilement je le concède) jusqu'au rond-point "vers Florac" / "vers Sainte-Enimie", et même (mais en cherchant) pratiquement jusqu'au pont enjambant la Jonte.

Les conditions hier soir en matière de réception étaient normales, voire un chouia "plus" une fois que la nuit était tombée : en rentant sur Nant, le multiplex 7A crachottait ponctuellement, soit un peu de son (tuner de la maison).

A suivre.
Cordialement
JM
JMJ3
Maître des airs
Maître des airs
 
Messages: 911
Inscription: 27 Sep 2010 21:27
Localisation: Chambon-sur-Lac (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar nono 63 » 06 Fév 2022 20:41

Merci Jean-Marc pour ton compte-rendu détaillé sur le Causse Méjean .

Avoir Marseille en DAB+ semble encore assez aisé mais les 2 Mux toulousains , bravo ! :clap:

Ces réceptions lointaines en DAB+ sont quand même optimistes lorsque les émissions vont débuter à l'automne sur Clermont-Fd , on aura de bonnes surprise à mon avis . :wink:

La VHF III se propage bien , même parfois mieux que la FM dans certaines conditions , c'est assez surprenant . :gratt:
TNT sur le Puy-de-Dôme et le puy St Romain en SFN !
TV d'Orange par la fibre .
Fransat et TNTSat également !
Avatar de l’utilisateur
nono 63
Etalon
Etalon
 
Messages: 2083
Inscription: 16 Déc 2008 12:21
Localisation: Puy-de-Dôme (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar Ecouteur parisien » 06 Fév 2022 22:45

D’après un document de TDF datant de 1976 :
Sainte Enimie (Le Dignas) canaux 43 et 46 puissance 0,15 W le pilote était Mende Fortunio canaux 68 et 31

J’ai pas trouvé Meyrueis soit il était pas encore en service en 1976 soit il est sous un autre nom.

Daniel
Ecouteur parisien
Coccinelle
Coccinelle
 
Messages: 179
Inscription: 28 Juin 2016 17:57

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar JMJ3 » 06 Fév 2022 23:12

En effet Bruno, la VHF III peut mieux passer que la FM.
Et j'en ai eu tout à l'heure une belle démonstration.
Revenant de Camarès (histoire de passer à Sylavnès) tout à l'heure, j'ai pris une petite route menant à l'Escandorgue avant de rejoindre Nant.
Et qui m'a permis de franchir le Col Notre-Dame, entre Aveyron et Hérault, avant de descendre sur Ceilhes-et-Rocozel.

A l'ouest de ce col, une réception FM avec le Pic du Midi fort bien reçu (bien meilleure que Marseille : 99,0 vs 95,7)
Alors que la route surplombait la vallée (en contrebas...), et que je m'approchais du col ND : tout au plus avais-je la reconnaissance des deux multiplex toulousains (via audioscan), mais sans le son. Peu avant d'arriver au col, à la faveur d'un dégagement en direction de l'est, multiplex métropolitains marseillais audibles ! (confirmé à cet endroit-là par une bonne réception du 103,6 : RDS, effet stéréo). Et juste avant le col, finalement 11 programmes d'un multiplex toulousain étaient reconnus via autoscan (mais sans le son).
La conclusion que j'en ai tiré est que ce col Notre-Dame marquait la fin de la réception des multiplex de Toulouse.

Et bien, que nenni...
20 km plus à l'est, sur l'Escandorgue, en particulier au carrefour entre la D. 902 et a D.142, au niveau du Temple Léra Ling, bien que la réception du 107,2 de BFM fût des plus moyenne (aucun RDS à escompter), je me suis arrêté et j'ai tenté de capter les deux multiplex 6B et 7C : belle surprise. Aucune difficulté pour avoir le son.
Ainsi, un très bon dégagement vers les Monts de Lacaune depuis l'Escandorgue ne permettant pas aux programmes FM toulousains d'être simplement correctement reçus n'empêchait pas pas de recevoir les 2 mux de manière tout à fait commerciale...
Cela semble indiquer qu'un signal numérique bien que faible en intensité, dès lors qu'il est "pur" (pas d'écho par exemple), cela autorise une réception effective alors que l'équivalent analogique ne procure qu'un son de réception moyenne, certes audible mais sans aucune possibilité d'avoir la stéréo.
Peut-être est-ce la même chose pour les mux marseillais arrivant à mieux passer du côté de Leucate (si on est un peu en hauteur, bien évidemment) par rapport à la FM > en effet, la traversée de la mer ne doit pas altérer la pureté / la protection du signal numérique.
En tout cas, j'ai constaté aujourd'hui que le meilleur "témoin FM" pour prédire une possible réception des deux métropolitains, est le 90,0 Skyrock :
si on entendant les paroles d'une chanson, on peut arriver à la comprendre même de justesse, il est alors très probable que l'on reçoive 7C et 8B.
si on est pas loin la limite du RDS, on pourra alors espérer recevoir d'autres multiplex : 5B, 7A voire le 8A (et 8D).
si on est au bord de la mer, la probabilité d'entendre les mux sera autant plus grande que si on est dans les terre ; idem, si l'on est sur un plateau (comme le Larzar), et que l'on bénéficie d'un dégagement (càd, l'absence d'un relief faisant écran) la réception DAB+ procurera de bonnes surprises.
Il serait donc intéressant de tester la réception des 2 mux métropolitain au col du Prat de Bouc (au pied du Plomb du Cantal) : le beau dégagement en direction du sud-est pourrait réserver une surprise (et cela bien que la réception en FM des 91,3 / 94,2 / 99,0 / 103,6 soit simplement assez bonne, et que la réception des privés marseillais soit entre faible et moyenne). Si tel était le cas, cela démontrerait qu'un signal numérique relativement faible en numérique, mais en revanche réellement pur / préservé (par exemple en bord de mer), peut être décodé.
> cela me fait penser à une fois en dernière, où du côté de Meze, je recevais en FM un programme italien sans possibilité d'avoir le RDS, alors qu'en DAB+ non seulement les différents programmes d'au moins deux mux étaient reconnus, mais il étaient en plus décodés et donc audibles !

A suivre... 8)

Tout cela reste à affiner...
A suivre.
Cordialement
JM
JMJ3
Maître des airs
Maître des airs
 
Messages: 911
Inscription: 27 Sep 2010 21:27
Localisation: Chambon-sur-Lac (63)

Re: DAB+ Marseille longue distance

Messagepar JMJ3 » 21 Fév 2022 00:24

Bonsoir :Couc:

Hier samedi, quelques courses sur Béziers > de quoi affiner les précédentes réceptions.

Quelques enseignements.

1/ Vers Béziers, le multiplex 5B semble être mieux reçu qu'à Nant, au sens que lorsque la réception des deux métropolitains de Marseille est limite, le 5B peut être ponctuellement reçu ce qui n'est pas le cas sur le Larzac

2/ Comme déjà constaté précédemment, lorsque le niveau du champ électromagnétique des deux métropolitains est suffisant pour avoir le son, cela correspond globalement à l'apparition du RDS en FM (94,2 / 99,0). De la même manière, en roulant avec le Majority (antenne déployée à l'extérieur de la voiture), lorsqu'une ou deux barrettes apparaissent pour le 8B, en règle générale cela correspond à l'apparition du RDS. Sur le secteur nord de Béziers, le Majority "précède" très souvent le RDS (lorsqu'il s'affiche... car les 94,2 et 99,0 sont très gênés par des émetteurs de fréquence contiguë (ou identique) > il ne fait guère de doute que si ces deux fréquences (et même l'ensemble des 4 !) étaient bien dégagées sur Béziers, dès reconnaissance du 8B par le Majority, le RDS serait affiché pour les 4 fréquences de la Grande-Etoile (et cela d'autant plus que le secteur de Béziers est relativement plat). Aujourd'hui, comme je l'ai écrit par ailleurs, avec l'autoradio de la Twingo qui allie sensibilité, et surtout sélectivité, seule F Musique 94,2 est exploitable sur Béziers mais sans le RDS ; par ailleurs, le 99,0 y est majoritairement recouvert par RTL2 Carcassonne, sauf les jours où Marseille Grande Etoile passe mieux que d'habitude. C'est malheureusement la même situation désormais pour le Pic du Midi : il y a plus d'un an, le 91,5 était bien audible sur Béziers, mais depuis que Jazz émet sur 91,4 c'est fini. Reste, le 102,0 de Sud Radio qui arrive par endroit à fort bien passer au-dessus du 102,0 F Bleu Hérault Sète (évidemment avec l'antenne toit orientée à l'horizontale).

3/ C'est à Vias, et en particulier à Vias-Plage que la réception des deux métropolitains marseillais devient possible (décryptage opérationnel pour avoir le son), avec le Sangean 900. A Valras-Plage, seule la reconnaissance via autoscan indique une "reconnaissance" des deux métropolitains (sans pour autant indiquer le nombre de programmes correspondant à chacun des deux multiplex).
Au niveau du port de Valras, une fois lors d'un autoscan, le Sangean a reconnu 6 programme pour le 7B (et non 12) > à mon avis ce genre de situation doit se rencontrer lorsque l'on est un à mi-chemin entre 22 et 27 dBµV/m.
Un supplément : vers la gendarmerie de Valras -Plage (une fois encore ! la gendarmerie), et plus précisément non pas à côté d'une chapelle mais du cimetière..., j'ai pu "entendre" mais c'était limite limite, les deux métropolitains (et le 5B "audible" n'était pas loin).
L'explication tient au fait que l'on est alors à 15 mètres au-dessus du niveau de la mer : d'où une meilleure réception de Marseille, à la faveur d'un supplément de 2 ou 3 dBµV/m en terme de champ électromagnétique.


La PAR des deux métropolitains en direction de Vias semble correspondre, "à réception équivalente", à la PAR FM de Marseille Grande Etoile > si cela était le cas, il se pourrait que le Sangean décrypte le signal numérique à partir d'un champ de l'ordre de 27 dBµV/m, ce qui correspond - au demeurant - à la valeur du champ FM à partir de laquelle le RDS s'affiche (assez rapidement) avec les récepteurs "sensibles" (comme par exemple ... le Sangean 900). Pour l'autoradio de la Twingo qui est très sensible, je pense que ce doit être vers 24 dBµV/m
Je présume qu'il doit en être de même pour un autoradio DAB+ relié à une antenne toit "standard" > il pourrait alors être inféré que les deux métropolitains marseillais soient commercialement audibles, en roulant, à partir de Mèze / Sète (à plus de 98 / 99 %) à condition d'être en milieu rural dégagé ; aléatoirement sur la durée vers Florensac - Marseillan / Cap Agde, ce doit être le cas en moyenne 50 % du temps (en secteur rural, dégagé) ; et ponctuellement, à l'est et au nord de Béziers (vers la sortie 35 de l'A9) : je dirais à peine 10 % (et probablement moins).
> soit respectivement un champ électromagnétique estimable globalement à 34 /30 / 26 dBµV/m pour ces trois secteurs.
. 34 : limite réception commerciale TV en UHF (cf. TNT)
. 30 : limite réception commerciale TV en VHF (du temps de Canal +)
. 26 : limite réception TV en VHF, du temps de la première chaine en noir et blanc, et au prix d'une antenne VHF certainement très très longue !


4/ Au-dessus du Vigan, vers 1000 mètres avec vue vers la Provence, sont reçus tous les multiplex de Marseille, celui d'Avignon, et même le multiplex 11C de Toulon alors que la réception FM des émetteurs privés toulonnais (même avec l'antenne orientée verticalement sur la Twingo) était assez moyenne.
Comme la PAR est de 4kW aussi bien pour le 11C que pour (par exemple) RFM 89,8, à niveau de réception "équivalente", il semble que le ratio entre PAR radio analogique et radio numérique soit (au moins) de l'ordre de 10 !
> Si prochainement, au sommet de la Tour Eiffel, la PAR numérique était de 10 kW, il serait bien possible que cela porte très loin... au-delà des 100 km de Paris ! Dans ces conditions, je commence à mieux comprendre pourquoi l'émetteur de la Barrillette arrive à être reçu vers le Charolais (évidemment pas dans les creux...) par rapport à la FM (cf. 91,2 MHz).
Cordialement
JM
JMJ3
Maître des airs
Maître des airs
 
Messages: 911
Inscription: 27 Sep 2010 21:27
Localisation: Chambon-sur-Lac (63)