Page 1 sur 2

TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 17 Mai 2021 21:16
par kiki37
TF1 fusionne avec le groupe M6
Le Figaro a écrit:INFO LE FIGARO - Après quelques semaines de négociations, le groupe Bouygues et sa filiale TF1 vont annoncer le rachat de 30% du groupe M6. Le nouvel ensemble sera dirigé par Nicolas de Tavernost.
Les fiançailles seront annoncées demain matin. Selon nos informations, le groupe Bouygues va fusionner sa filiale TF1 avec le groupe M6. Concrètement Bouygues va racheter 30% des titres du groupe M6 mis en vente par l'allemand Berteslmann. Ce dernier conserve toutefois 16 % du capital pour faciliter les négociations auprès de l'autorité de la concurrence.

Les deux nouveaux alliés conseillés par la banque Rothschild pour le groupe Bouygues et par JP Morgan pour le groupe Bertelsmann sont parvenus à un accord durant ce long week-end.

Nicolas de Tavernost, actuellement président du directoire du groupe M6 dirigera le nouvel ensemble en tant que PDG. Gilles Pelisson, le PDG du groupe TF1, ne sera plus aux manettes.

Toutefois, rien ne pourra être effectif avant 18 mois, le temps de négocier ce rapprochement avec l'autorité de la concurrence.

source et info complète :arrow: Le Figaro

M6: Bertelsmann a choisi TF1

Les Echos a écrit:Après des semaines de suspense, c'est finalement TF1 qui aurait été choisi pour la reprise de M6.

Selon nos informations, Bertelsmann, maison mère de M6, devrait annoncer très prochainement, sans doute ce mardi, une entrée en négociations exclusives avec la filiale de Bouygues. Selon «Le Figaro», TF1 ne prendrait que 30% - et non pas tous les 48% que possèdent le groupe allemand - de la petite chaîne qui monte pour éviter certains obstacles réglementaires, et Bertelsmann en concerverait 16%.

L'offre de TF1 aurait été perçue comme la mieux disante par rapport à d'autres prétendants que sont Vivendi, Xavier Niel, Daniel Kretinsky ou encore Mediaset.

Le prix proposé par TF1 pour M6 serait d'autant plus attractif que la première chaîne peut dégager les synergies les plus importantes avec M6.

Son président Thomas Rabe clame depuis des mois que l'avenir est aux groupes nationaux forts. « Un rapprochement avec TF1 serait conforme à notre stratégie, qui consiste à poursuivre activement la consolidation du marché. Cependant, il existe des obstacles réglementaires importants », avait ainsi déclaré Thomas Rabe, fin mars.

source et info complète :arrow: Les Echo

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 18 Mai 2021 04:16
par Emmebel
La même info sur le site de La Libre Belgique :
Séisme dans le paysage médiatique français : le groupe TF1 fusionne avec M6

Après quelques semaines de négociations, le groupe Bouygues et sa filiale TF1 vont annoncer le rachat de 30% du groupe M6 rapporte le quotidien français Le Figaro. Le groupe M6 a confirmé, le nouvel ensemble sera dirigé par Nicolas de Tavernost.

Jusqu'ici rivaux acharnés, bientôt alliés dans le même géant des médias? M6 a annoncé lundi que Bouygues, maison mère de TF1, voulait racheter 30% de son capital à l'allemand Bertelsmann, une opération qui devra encore franchir nombre d'obstacles réglementaires. "M6 et TF1 fusionnent et le groupe Bouygues devient l'actionnaire majoritaire de la nouvelle entité avec 30% des parts, devant RTL Group", filiale de l'allemand Bertelsmann actuellement actionnaire principal, a indiqué M6 à l'AFP, confirmant des informations du Figaro.

Le quotidien a affirmé que Bertelsmann garderait "16% du capital pour faciliter les négociations auprès de l'autorité de la concurrence" et que "le solde restera(it) coté en Bourse". M6 n'a pas confirmé ces éléments lundi soir.

Au bout de 18 mois, si les autorités de régulation donnent leur assentiment, l'actuel patron de M6 Nicolas de Tavernost deviendra PDG de la nouvelle entité, a en revanche souligné le groupe. On ignore ce que deviendra l'actuel PDG de TF1 Gilles Pélisson.

Selon le Figaro toujours, la banque Rothschild a conseillé le groupe Bouygues et JPMorgan le groupe M6 et l’accord est arrivé après un long week-end de négociations. Les autorités publiques françaises n’ont quant à elles pas émis d’opposition à une telle fusion pour le moment.

Bouygues va débourser 641 millions d'euros

Bouygues va débourser 641 millions d'euros pour sceller une "fusion" de sa filiale TF1 et de M6 qui formeraient ainsi un géant français des médias, ont annoncé lundi soir les groupes impliqués dans l'opération.

"TF1, M6, Bouygues et RTL Group annoncent aujourd'hui (lundi) qu'elles ont conclu des protocoles d'accord d'entrée en négociations exclusives pour fusionner les activités de TF1 et M6 et créer un groupe de médias français d'envergure" qui représentera un chiffre d'affaires annuel de 3,4 milliards d'euros, ont précisé ces groupes dans un communiqué.

Bouygues et RTL Group, filiale de l'allemand Bertelsmann, "détiendraient respectivement 30% et 16% du nouveau groupe, après acquisition par Bouygues auprès de RTL Group de 11% du nouveau groupe", détaille ce texte. Quelque 54% du capital du nouveau groupe serait donc coté en bourse. "Bouygues serait l'actionnaire de contrôle exclusif et agirait en partenariat stratégique avec RTL Group dans le cadre d'une action de concert", selon la même source.

En outre, "l'opération serait mise en oeuvre sur la base d'un ratio d'échange économique global de 2,10 actions TF1 pour chaque action M6 (après distribution d'un dividende extraordinaire de 1,50 euro par action aux actionnaires de M6, et distribution de dividendes ordinaires de 1 euro par action M6 et de 0,45 euro par action TF1 en 2022)", précise le texte.

Ce nouveau groupe, dont la naissance devra recevoir le feu vert des gardiens de la concurrence, "serait bien positionné pour relever les défis résultant de l'accélération de la concurrence des plateformes numériques mondiales, actives sur le marché publicitaire français et dans la production de contenus audiovisuels de qualité", affirment les groupes.

La transaction, dont les promoteurs visent un aboutissement d'ici à la fin 2022, aboutirait à une "création de valeur pour l'ensemble des actionnaires des deux groupes", selon eux. Ils estiment les "synergies" (économies d'échelle) entre 250 et 350 millions d'euros "à l'issue des trois premières années suivant la réalisation de la transaction", mais ne mentionnent pas de volet social à cette opération.

Ce processus d'acquisition sera néanmoins soumis à de fortes contraintes réglementaires sur la concentration des médias. En effet, seules sept autorisations pour diffuser sur les ondes hertziennes peuvent être accordées à un même groupe de télévision.

Le groupe M6 détenant déjà cinq fréquences (sa chaîne éponyme, W9, 6ter, Gulli et Paris Première), un rachat par TF1 également propriétaire de cinq canaux (TF1, TMC, LCI, TFX, TF1 Cinéma Séries) impliquerait la cession de trois chaînes.

Selon des experts, le point décisif sera le feu vert des autorités anti-trust. Le mariage de la première et de la troisième chaîne du PAF ferait en effet émerger un acteur géant de la télévision dépassant France TV avec plus de 30% de part d'audience et représentant les trois quarts du marché publicitaire sur le média.

Enfin, d'un point de vue boursier, la loi empêche un actionnaire de détenir plus de 49% d'un groupe de télévision.

Concentration du marché publicitaire

Enfin, ce rapprochement consolide le groupe TF1 par rapport à sa prédominance dans le marché publicitaire. En 2020, ce dernier a réalisé plus de 1,4 milliard d’euros de recettes, contre 830 millions pour la chaîne concurrente M6. Un tel mastodonte pourrait susciter quelques interrogations, aussi bien du côté des annonceurs que des chaînes concurrentes, puisque le marché publicitaire serait détenu à hauteur de 70 % par cette nouvelle entité.

Cette annonce ne devrait pas impacter directement le processus de vente de RTL Belgique qui est sur la table, bien que RTL Group soit une filiale de Bertelsmann et que la vente à TF1 était envisagée.

Source : lalbre.be

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 18 Mai 2021 13:54
par Emmebel
Ce matin sur le stte HUFFPOST :
Avec le mariage TF1-M6, certaines chaînes ne seront pas à la noce

La législation interdit à un même groupe de diffuser plus de sept ondes hertziennes, laissant supposer que la fusion va entraîner l'abandon de trois chaînes télé. Reste à savoir lesquelles.

TÉLÉVISION - À vendre depuis plusieurs mois, le groupe M6 a trouvé acheteur. Ce lundi 17 mai, le groupe Bouygues-TF1 a annoncé avoir fait la meilleure offre, il prendra le contrôle du futur groupe avec 30% des parts si la fusion est autorisée. L’opération, elle, ne serait pas sans conséquence sur le paysage médiatique.

D’après une modification, en 1994, de la loi Léotard, législation relative à la liberté de communication, seules sept autorisations pour diffuser sur les ondes hertziennes peuvent être accordées à un même groupe de télévision.

À l’heure actuelle, le groupe M6 détient déjà cinq fréquences: sa chaîne éponyme, W9, 6ter, Gulli et Paris Première. Du côté de TF1, même son de cloche. Le groupe possède TF1, TMC, LCI, TFX et TF1 Cinéma Séries. Le rachat impliquerait donc la cession de trois chaînes.

Un ménage qui intrigue

Un “ménage” auquel Laurent Ruquier avait fait référence, au début du mois de mai, sur le plateau de “Quotidien”. En promo pour la sortie de son livre Finement con, l’animateur des “Grosses Têtes” sur RTL (du groupe M6), avait interrogé son confrère Yann Barthès qui officie sur TMC (du groupe TF1): “C’est comment la maison TF1?” Sourire aux lèvres, le présentateur lui avait répondu: “Très bien, c’est très bien, mais on n’a pas d’infos là-dessus.” Laurent Ruquier de rétorquer: “Vous me rassurez... Mais pour racheter la maison M6 et RTL, il va peut-être falloir faire du ménage chez vous parce qu’on est chers.”

Comme le rappelle le Conseil supérieur de l’audiovisuel, les mécanismes légaux anti-concentration spécifiques aux médias visent à “satisfaire l’objectif constitutionnel de respect du pluralisme des offres via la présence d’une diversité d’opérateurs” et “assurer l’indépendance des médias vis-à-vis du pouvoir politique et d’acteurs privés influents”.

Pour le moment, estime Le Figaro, l’Élysée et le ministère de la Culture ne se sont toujours pas manifestés publiquement sur le rachat, “laissant accréditer l’idée qu’ils ne sont pas opposés à l’opération”. Une question se pose. Même si le patron de M6 Nicolas de Tavernost se dit “farouchement opposé” à un démantèlement de son groupe, que va-t-il advenir des dix chaînes de la fusion?

Paris Première, dans le viseur?

“Pour les téléspectateurs qui allumeront, ce soir, leur poste de télévision, qu’ils ne cherchent pas la différence”, rappelle Philippe Bailly, spécialiste de l’économie de l’audiovisuel interrogé ce mardi 18 mai sur Franceinfo. Rien ne se fera dans les dix-huit prochains mois. La médiatisation de l’élection présidentielle de 2022, par exemple, restera inchangée.

Le connaisseur estime que plus un groupe possède de chaînes de télévision, plus il va vouloir que ses chaînes aient une identité propre. Compte tenu de la législation, cependant, il risque bien d’y en avoir moins.

D’après lui, “il y en a une qui va passer à la trappe”. Ce serait Paris Première. Depuis plusieurs années, la chaîne du groupe M6, née il y a une trentaine d’années, est dans le rouge. “Cela ne veut pas dire qu’elle va disparaître, nuance l’expert. Elle risque d’être retirée de la TNT.”

Rien n’est fait. Selon un observateur des médias contacté par l’AFP, la mise en œuvre d’une telle acquisition pourrait prendre de 18 mois à 2 ans, sachant qu’un projet doit être déposé au CSA pour renouveler l’autorisation d’émettre de M6 en 2023, qui, s’il est accepté, bloquera tout projet de cession pendant cinq ans.

Source : huffingtonpost.fr

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 28 Sep 2021 15:00
par kiki37
Un mot maintenant des prochaines étapes du projet de rapprochement TF1-M6
Nous sommes officiellement saisis de l’opération depuis cet été ; c’est un dossier auquel nous accordons la plus grande importance et qui va sans doute nous occuper au moins jusqu’à début 2023. Nous allons débuter dès demain le cycle d’auditions de l’ensemble des acteurs concernés, c’est-à-dire les chaînes (TF1 et M6) mais aussi les producteurs, les concurrents, les fournisseurs d’accès, les sociétés d’auteurs, et bien sur toute la filière de la publicité.

L’examen de cette opération relève d’abord de l’Autorité de la concurrence, à laquelle nous rendrons un avis, sans doute au premier trimestre 2022. Puis nous statuerons sur la demande d’agrément du changement de contrôle capitalistique de la chaîne M6 et aurons à gérer le renouvellement des autorisations de M6 et TF1 qui arrivent à échéance au printemps 2023.

Nous allons instruire dans un esprit d’ouverture et de compréhension je l’ai dit, mais aussi à la faveur des compétences que nous donne la loi. Notre fil rouge sera de veiller à la préservation du pluralisme ; pluralisme de l’offre, des acteurs, des sources de financement, de la production, des rédactions, le tout dans l’intérêt des téléspectateurs.


extrait de l'Intervention de Roch-Olivier Maistre à l’occasion des "Rencontres de l’UDECAM" du Mardi 7 septembre 2021
Publié le 08 septembre 2021

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 02 Déc 2021 11:16
par GuyStNab
TF1 et M6 : vers la vente des chaînes Gulli, 6ter, TFX et TF1 Séries Films, une dizaine de candidats sur le coup.

Image

Deux chaînes de TF1 et deux autres d’M6 sont proposées aux potentiels acheteurs. Une dizaine d’investisseurs sont intéressés. Le duo pourrait trancher au printemps 2022.

Depuis la fin de l’été, TF1 et M6 sondent des investisseurs en vue de revendre des fréquences TNT. Leur projet de fusion en dépend puisque selon la loi, un groupe de chaînes français ne peut pas détenir plus de 7 fréquences sur la TNT. Le nouveau duo en posséderait ainsi 10 et doit ainsi se séparer de 3 chaînes. Selon les informations des Echos, les potentiels acheteurs avaient jusqu’à la fin de la semaine dernière pour déposer leur offre. TF1 et M6 testent le marché depuis près de 3 mois sur la vente des chaînes Gulli, 6Ter, TFX et TF1 Séries Films.

Dans les rangs, moins de dix candidats se seraient manifestés. Figurent notamment Gulli Plusieurs, Mediawan, ou encore Alain Weill (fondateur de BFM et à la tête de L’Express). Approchés, NRJ et Altice n’auraient pas fait de proposition. TF1 et M6 pourraient trancher et choisir un repreneur au printemps prochain. Le chrono est lancé, une décision de l’Autorité de la concurrence est attendue en octobre 2022, laquelle pourrait en fonction de “la puissance des chaînes, demander de céder telle ou telle chaîne”, a indiqué le 1 décembre devant le Sénat, Olivier Roussat, patron de Bouygues.

Autre possibilité pour les deux groupes, céder Paris Première puisqu’en revendant la chaîne payante de M6, le groupe pourrait alors se séparer de seulement deux canaux. Pour l’instant, la proposition de quatre chaînes aux acheteurs potentiels est privilégiée, le choix étant plus large.

Source et image : www.universfreebox.com

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 02 Déc 2021 18:30
par Inconnu25
"Gulli Plusieurs" ? qu'est-ce que c'est ça ? c'est une entreprise créé spécialement pour la vente de Gulli ?

Univers Freebox (relayé par GuyStNab) a écrit:Le chrono est lancé, une décision de l’Autorité de la concurrence est attendue en octobre 2022


Pourtant, le président du CSA Roch-Olivier-Maistre, avait dit ça :

Roch-Olivier-Maistre a écrit:L’examen de cette opération relève d’abord de l’Autorité de la concurrence, à laquelle nous rendrons un avis, sans doute au premier trimestre 2022. Puis nous statuerons sur la demande d’agrément du changement de contrôle capitalistique de la chaîne M6 et aurons à gérer le renouvellement des autorisations de M6 et TF1 qui arrivent à échéance au printemps 2023.


Xilam n'a pas fait d'offre comme la dernière fois ?

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 02 Déc 2021 18:51
par kiki37
Bonsoir
Inconnu25 a écrit:"Gulli Plusieurs" ? qu'est-ce que c'est ça ?

Il s'agissait probablement d'un mauvais "copié/collé", l'aricle a été modifié depuis et "Gulli Plusieurs" n' y figure plus :wink:
https://www.universfreebox.com/article/ ... ur-le-coup

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 15 Jan 2022 15:20
par kiki37
Les enchères sont ouvertes sur les chaines TNT de TF1 et M6

Télésatellite a écrit:La fusion à venir de TF1-M6 entraîne la cession de plusieurs chaînes de la TNT

Selon certaines informations, la vente du service jeunesse Gulli et 6ter et des chaînes de divertissement TFX et TF1 Séries Films a suscité des enchères comprises entre 30 et 150 millions d'euros.

TF1 Séries Films serait adjugée à 30 millions d'euros, TFX coûterait environ 50 à 80 millions d'euros tandis que la chaîne rentable Gulli est estimée entre 110 et 150 millions d'euros.

M6 a payé 210 millions d'euros pour acquérir l'activité TV de Lagardère en 2019 et devrait s'attendre à une vente de 170 à 180 millions d'euros.

Alain Weill, propriétaire du magazine d'information L'Express , Altice, Mediaset, Mediawan, Unique Heritage Media (Le Journal de Mickey), Reworld Media, Xilam et Vivendi feraient partie des acheteurs potentiels.

La période d'enchères se termine début février, les résultats étant connus début avril au plus tard.<
Si TF1 et M6 refusaient les sommes proposées, les deux groupes pourraient conserver leurs marques pour une transition numérique ou payante, voire supprimer leurs fréquences. Le régulateur français des médias Arcom pourrait alors relancer la fréquence via un nouvel appel d'offres.

Source : Télésatellite & Numérique

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 27 Jan 2022 14:34
par kiki37
La fusion TF1/M6 menacée ?

Télésatellite & numérique a écrit:Dans un article paru dans Le Figaro, l'Association nationale des annonceurs (UDM), ne considèrent pas la publicité télévisée et la publicité numérique comme substituables.

Ceci est perçu comme un élément négatif pour le projet de fusion entre le diffuseur de télévision commerciale français TF1 et son plus petit rival M6

Une note de la banque d'investissement Exane/BNPP indique que l'argument majeur de la fusion est que l'émergence d'acteurs majeurs du numérique tels que Google, Amazon, etc. a rendu les frontières entre les sous-catégories de la publicité "beaucoup plus fluides".

L'UDM soutient qu'à leur avis ce n'est pas le cas et par conséquent l'argument en faveur d'une fusion ne tient pas.

Arcom, le régulateur français des médias (le successeur du CSA) devrait faire connaître son point de vue sur la fusion dans les prochaines semaines.

Re: TF1 "fusionne" avec M6 en rachetant 30% du groupe

MessagePosté: 29 Jan 2022 08:31
par bb95
Bonjour,
Le seul argument en faveur d'une fusion est que les actionnaires espèrent gagner plus d'argent (ou en perdre moins). Le reste n'est que pour abuser le quidam.
bb