Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Où l'on cause de tout et de rien... attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé ;).

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar coplan » 26 Nov 2018 15:10

Surtout que cela permettra aux abonnés de passer à Internet de manière simple pour ceux qui le désireront.
Une simple commande en ligne de l'opérateur.
Ca va même plus loin puisque les opérateurs ayant dégroupé pourraient proposer des abonnements téléphone seul à des prix attractifs.
Servimat Sirius II (Fransat) pour la TNT sur Eutelsat 5WB, Remis un Sagem DS87HD pour TNTSAT sur Astra en dépannage.
Avatar de l’utilisateur
coplan
The king !
The king !
 
Messages: 10911
Inscription: 27 Oct 2007 12:09
Localisation: décédé en mars 2021

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar kiki37 » 28 Mai 2021 20:12

Communiqué de l'ARCEP
Image
Un atelier Arcep / collectivités / Orange pour échanger sur la fermeture du réseau cuivre

Quelle différence entre fermeture du RTC et fermeture du cuivre ? Quelle distinction entre fermeture commerciale et technique ? Quelles conditions et trajectoire de fermeture ? Quelle place laissée au statut de zone fibrée ? Quel bilan de l’expérimentation à Lévis-Saint-Nom ? Qu’adviendra-t-il des infrastructures de génie civil ? Après sa conférence annuelle
« Territoires connectés » qui a rassemblé en ligne, le 8 avril, quelques 939 personnes, plus de 150 représentants de tous types de collectivités ont participé, le 27 avril, à un atelier sur la fermeture du réseau cuivre. Une séquence très interactive qui a permis de traiter un grand nombre de questions.

Dans un contexte où Orange a annoncé la fermeture progressive de son réseau cuivre entre 2023 et 2030, les territoires sont en effet nombreux à s’interroger sur les modalités de fermeture du réseau historique. Ils manifestent aussi un besoin de transparence des opérateurs et de l’Arcep pour accompagner au mieux cette transition. L’atelier a ainsi permis, le plus en amont possible, un premier échange entre les collectivités et Orange. L’Arcep a brièvement rappelé le cadre réglementaire, notamment le préalable posé à toute fermeture de ligne cuivre : que tous les locaux concernés soit d’abord raccordables à la fibre (FttH). Puis des représentants d’Orange ont exposé les travaux amorcés et répondu aux questions des participants.

L’Arcep prévoit d’organiser d’autres rendez-vous pour poursuivre échange d’information et concertation, notamment une fois qu’Orange aura communiqué son programme de fermeture, ce qu’il prévoit au second semestre. L’Arcep entend jouer un rôle de garant de cette bascule, pour qu’elle se fasse à bon rythme, dans l’intérêt des utilisateurs et du jeu concurrentiel.

• En savoir plus avec nos fiches :[PDF]
« Accompagner la fermeture du réseau cuivre et L’arrêt progressif du service téléphonique commuté (RTC) »
"Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"... E.Aisberg, (son C.V.

modérateur des forums TVNT
Avatar de l’utilisateur
kiki37
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 30400
Inscription: 03 Nov 2014 11:30

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar kiki37 » 07 Fév 2022 20:10

Fermeture du réseau cuivre : l'Arcep consulte sur le projet de plan d’Orange

Par courrier du 31 janvier 2022, Orange a transmis à l’Arcep son plan de fermeture de son réseau de boucle locale cuivre afin que celui-ci puisse faire l’objet d’une consultation publique, comme le prévoit le cadre de régulation posé par l’Arcep en décembre 2020. Les acteurs sont appelés à faire part de leurs remarques et appréciations jusqu’au 4 avril 2022.

La fibre optique (FttH), en passe de devenir l’infrastructure fixe de référence, a vocation à se substituer au réseau historique en cuivre d’ici 2030.

Au troisième trimestre 2021, les réseaux FttH couvraient 67% des locaux et environ 60% des locaux bénéficiaient de la présence des quatre opérateurs commerciaux.

Pour des raisons de performances techniques et d’obsolescence, mais aussi pour des raisons d’efficacité, de coûts et d’empreinte environnementale, il n’est pas pertinent, à terme, de conserver et d’entretenir deux infrastructures capillaires complètes en parallèle (le réseau cuivre historique et les nouveaux réseaux FttH). Ce processus est déjà engagé dans plusieurs pays européens, tel qu’en Norvège, en Suède ou en Espagne.

Aussi, Orange a annoncé fin 2019 sa volonté que la fermeture technique de son réseau historique cuivre intervienne progressivement à partir de 2023, pour être achevée en 2030. Dans le même temps, le Gouvernement a annoncé à l’été 2020 sa volonté de généraliser la fibre optique sur tout le territoire, d’ici 2025. La perspective est donc désormais celle d’une substitution, d’ici 2030, du réseau historique en cuivre par la fibre.

Pour accompagner cette bascule technologique, l’Arcep a fixé dans sa décision n° 2020-1446 du 15 décembre 2020 les conditions devant être respectées par Orange avant de procéder à la fermeture de son réseau cuivre. Cette décision prévoit également qu’Orange lui notifie son « programme de fermeture de la boucle locale cuivre » et que celui-ci fasse l’objet d’une consultation publique.

Le programme de fermeture d’Orange et les réponses des acteurs à la consultation publique seront analysés par l’Autorité. Celle-ci veillera à ce que la fermeture du réseau cuivre se fasse selon un rythme et des modalités préservant l’intérêt de tous les utilisateurs, particuliers et entreprises, et garantissant une concurrence effective et loyale entre les opérateurs

Les documents associés

source l'Arcep

Tarifs d’accès au réseau cuivre : l’Arcep consulte sur les conséquences du plan de fermeture d’Orange

Le niveau de déploiement de la fibre optique, conjugué au lancement par Orange d’un plan de fermeture du réseau cuivre,mis en consultation publique ce jour, invitent à réexaminer les remèdes tarifaires pour l’accès à la boucle locale cuivre.

Pour les accès en cuivre qui ont fait l’objet d’une fermeture commerciale, le remède tarifaire pourrait être allégé

Au troisième trimestre 2021, les réseaux en fibre optique couvraient 67% des locaux, et environ 60% des locaux bénéficiaient de la présence des quatre opérateurs commerciaux. C’est dans ce contexte qu’Orange a transmis par courrier du 31 janvier 2022 à l’Arcep un projet de plan de fermeture de son réseau de boucle locale cuivre, qui marque une nouvelle étape de la transition du cuivre vers la fibre.

Ce plan décrit le processus de fermeture du réseau d’Orange, qui comprend deux principales étapes, la fermeture commerciale puis la fermeture technique, qu’Orange prévoit de mettre en œuvre de façon échelonnée sur différentes zones du territoire national.

La fermeture commerciale correspond à l’arrêt par Orange de la commercialisation de nouveaux accès à sa boucle locale cuivre, que ce soit sur le marché de gros ou le marché de détail, qu’il s’agisse de la construction de nouveaux accès ou du transfert d’accès existants. Elle envoie un signal de migration aux utilisateurs et augmente la faculté des opérateurs de détail à faire migrer leurs clients ; elle implique également que les offres de substitution pertinentes sont disponibles. Dans ces conditions, il semble que, pour les accès qui ont fait l’objet d’une fermeture commerciale, le remède tarifaire, jusqu’à présent orienté vers les coûts, pourrait désormais être allégé.

Dans la phase de transition actuelle, il est toutefois important d’assurer que les évolutions tarifaires demeurent progressives et prévisibles. Il apparaît ainsi pertinent, pour les accès concernés par cet éventuel allègement du remède, de recourir à une obligation de non-excessivité du tarif et d’en préciser les modalités ex ante de manière à apporter de la prévisibilité aux acteurs.

L’Arcep souhaite consulter le secteur sur cette proposition d’évolution du remède tarifaire

Les acteurs sont invités à donner leur avis sur les modalités qu’elle pourrait prendre, en particulier sur le niveau du nouveau plafond tarifaire correspondant, mais aussi sur d’autres éléments tels le critère précis utilisé et le préavis nécessaire, les étapes ultérieures possibles, les autres conditions à respecter et le périmètre des produits concernés.

La consultation est ouverte jusqu’au 4 avril 2022.

Documents associés :

source Arcep
"Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"... E.Aisberg, (son C.V.

modérateur des forums TVNT
Avatar de l’utilisateur
kiki37
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 30400
Inscription: 03 Nov 2014 11:30

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar kiki37 » 22 Fév 2022 12:44

Orange acte la fin de son réseau cuivre
Image
Frédéric Schmitt sur Télésatellite a écrit:Le groupe Orange a dévoilé son plan de fermeture du réseau en cuivre. Ce dispositif est réservé jusqu'à présent aux abonnés ADSL. Il assure la connexion internet ainsi que la téléphonie fixe pour de nombreux foyers en France.

Le fil de cuivre pour les communications est en passe de devenir de l'histoire ancienne. Orange se lance dans un chantier titanesque de refonte de son réseau internet pour accélérer le passage à la fibre optique. Au total, le groupe prévoit de retirer plus d'1 million de Km de câbles en cuivre sur son réseau.

Devenu désormais trop coûteux, le réseau en cuivre représente près de 500 millions d'euros de charges d'exploitations annuelles. De plus, cette technologie ne supporte plus l'important niveau de trafic sur Internet. Une multitude de nouvelles offres dont les box internet seules font fureur sur le territoire. L'arrivée de la fibre optique rend tout simplement le cuivre obsolète. Pour Michel Combot, le directeur général de la Fédération française des télécoms, «payer pour deux réseaux est une hérésie économique». De ce fait, Orange décide de favoriser le déploiement de la fibre optique.

Cette mini-révolution orchestrée par l'opérateur risque de créer des tensions entre opérateurs. En effet, le fournisseur d'accès dispose du monopole en France. Par conséquent, une modification d'une telle ampleur impacte directement tous les opérateurs utilisant les infrastructures réseau d'Orange.

Par ailleurs, cette transition technologique engendre également un impact environnemental non négligeable. L'entretien du cuivre consomme environ 1,8 watt par ligne. Tandis que la fibre optique ne consomme que 0,5 watt par ligne. Au total, Orange prévoit d'effectuer le remplacement complet du réseau cuivre d'ici 2030. Chaque année, l'objectif est d'éteindre environ 6 millions de lignes en cuivre. L'opérateur compte également solliciter les collectivités, qui sont directement au contact des utilisateurs du réseau cuivre.

source et commentaires Télésatellite & numérique
"Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"... E.Aisberg, (son C.V.

modérateur des forums TVNT
Avatar de l’utilisateur
kiki37
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 30400
Inscription: 03 Nov 2014 11:30

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar Tournesol79 » 24 Mai 2022 15:56

Bonjour les "usagers lambda",

Et pourquoi, par sécurité de communication minimaliste, on ne conserverait pas le cuivre déjà posé depuis des lustres ?

En effet, les terminaux sont plus simples, donc plus sécurisants (un téléphone de 1910 fonctionnera toujours ...) et donc plus pérenne ! ! !

La course aux "embellissements" est donc, à priori surtout commerciale ... donc mercantile et anti-écologique ! ! !

Laisser en place, avec quelques modifications mineures (puisque les pannes pourront être "tracées" plus facilement par le FttH, induisant une baisse spectaculaire des coûts de maintenance) n'est plus, de ce fait, un "obstacle" au cuivre déjà en place ! ! !

C'est mon avis, et j'y tiens, car, par sécurité et moindre coût (encore ... eh oui ...) les "commerciaux" se fourvoient dans
une voie de négation de l'existant efficace ...

C'est bien plus simple et beaucoup moins couteux et contraignant que de faire de la "réunionite aigüe" pour pas grand chose ...

Mais l'adoption du principe Shadock : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" est bien français ! ! !

Même si, financièrement ce sera un "four" !

Le vieux Tryphon
Tournesol79
 
Messages: 9
Inscription: 28 Avr 2022 15:20

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar Mario78 » 25 Mai 2022 01:26

Bonjour,
La réponse est simple : 50 % du réseau est en mauvais état.
Pourquoi devrais t'on mettre à niveau un réseau alors qu'un réseau de meilleur qualité est présent.
Pour rappel nous avons le plan fibre en cours .
Oui ce sera un four de garder le réseau cuivre .
De plus qu'est ce que ça changera pour l'abonné , rien :
Son téléphone sera toujours son bon vieux RTC , la différence sera que le convertisseur fibre RTC sera chez lui et plus au central.
Alors oui on peut maintenir ce bon vieux RTC , surtout quand c'est pas son pognon.

PS: un telèphone de1910 en numérotation par impulsion doit surement bien fonctionné sur le RTC actuel !!!

https://la-rem.eu/2021/09/degradation-d ... en-cuivre/
je n'ai pas inventé les systèmes PALM et SECALM
Avatar de l’utilisateur
Mario78
Etalon
Etalon
 
Messages: 2729
Inscription: 19 Fév 2009 22:31

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar Tournesol79 » 27 Mai 2022 21:00

Bonsoir à tous,

Simple comme bonjour ! : histoire de gros sous : nouveau réseau, démontage inutile : tout ça rapporte bien plus !

Mais, les terminaux numériques fabriqués sont tenu de faire aussi l'impulsionnel ...
et une malheureuse pile de quelques volts suffit pour que ça fonctionne toujours, car on peut compter sur les câbles
existants encore de nombreuses années ! ! !

De plus, le poste de 1910 ou autres, ont souvent une "magnéto" (qui fonctionne toujours : y a rien de secret) aujourd'hui
On trouvera toujours un câble de boucle locale en état en cas de problème, (si on ne les démonte pas) !
Ou alors, on lui ajoute un cadran de S63 ou autre et ça cause ! ! !

Disons que l'application du vieux principe Shadock : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" s'applique là fort justement (le coût de dépose des câbles est (c'est bien dit dans ton lien) un peu élevé !

Rester donc en RTC : standard mondial (impulsions ou bi-fréquences) reste plus sûr en // avec le nouveau réseau
qui est, lui, seulement réservé aux pays 'riches' ... (les autres passent seulement au GSM ... et encore !


Le vieux Tryphon
Tournesol79
 
Messages: 9
Inscription: 28 Avr 2022 15:20

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar Mario78 » 27 Mai 2022 22:31

Tournesol79 a écrit:Bonsoir à tous,

Simple comme bonjour ! : histoire de gros sous : nouveau réseau, démontage inutile : tout ça rapporte bien plus !

On pourrait aussi remettre en fonctionnement les radiocom2000 et autre bi-bop

Tournesol79 a écrit:Mais, les terminaux numériques fabriqués sont tenu de faire aussi l'impulsionnel ...
et une malheureuse pile de quelques volts suffit pour que ça fonctionne toujours, car on peut compter sur les câbles
existants encore de nombreuses années ! ! !

Il faudrait aussi que les câbles soient en bon état . L'hydroxycarbonate de cuivre tu connais !!!
Une pauvre petite pile de 48 V : un truc comme celà
https://www.directindustry.fr/prod/elte ... 74157.html

Tournesol79 a écrit:De plus, le poste de 1910 ou autres, ont souvent une "magnéto" (qui fonctionne toujours : y a rien de secret) aujourd'hui

Ou comment griller un central téléphonique
Tournesol79 a écrit:On trouvera toujours un câble de boucle locale en état en cas de problème, (si on ne les démonte pas) !
Ou alors, on lui ajoute un cadran de S63 ou autre et ça cause ! ! !

C'est qui le "ON" , encore du yakafokon
Quand je vois que sur 2000m entre le sous répartiteur et mon DTI , j'ai réussi à avoir un problème ; j'ose pas imaginé sur une ligne de 10 km

Tournesol79 a écrit:Disons que l'application du vieux principe Shadock : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" s'applique là fort justement (le coût de dépose des câbles est (c'est bien dit dans ton lien) un peu élevé !

c'est vrai que 510 millions de € pour maintenir en fonctionnement dont 50% des français n'en a plus rien à faire . Ca pourrait servir à supprimer les zones blanches inhabitées pour permettre d'améliorer la sécurité à la campagne.

Tournesol79 a écrit:Rester donc en RTC : standard mondial (impulsions ou bi-fréquences) reste plus sûr en // avec le nouveau réseau
qui est, lui, seulement réservé aux pays 'riches' ... (les autres passent seulement au GSM ... et encore !

Le vieux Tryphon

le standard mondial est le DTMF
https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_DTMF
Le nouveau réseau n'a aucun problème pour travailler en DTMF : tous ceux qui ont le téléphone branché sur leur box, le font déjà depuis bien longtemps
https://www.zdnet.fr/actualites/10-ans- ... 710072.htm
je n'ai pas inventé les systèmes PALM et SECALM
Avatar de l’utilisateur
Mario78
Etalon
Etalon
 
Messages: 2729
Inscription: 19 Fév 2009 22:31

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar etdu24 » 28 Mai 2022 12:36

Tournesol79 a écrit:Bonjour les "usagers lambda",

Et pourquoi, par sécurité de communication minimaliste, on ne conserverait pas le cuivre déjà posé depuis des lustres ?

En effet, les terminaux sont plus simples, donc plus sécurisants (un téléphone de 1910 fonctionnera toujours ...) et donc plus pérenne ! ! !

Outre le problème, qu'Orange (et les autres opérateurs qui utilisent son réseau) ne veut pas investir pour entretenir le réseau cuivre, qui est par endroits en très mauvais état, il y a un autre problème.
Pour fonctionner le réseau RTC utilise des autocoms qui ont eux mêmes des cartes qui vont générer le signal des lignes.
Or, comme pour tout, ces autocoms et ces cartes s'usent et tombent en panne. Sauf que les constructeurs de ses équipements ne les fabriquent plus (depuis plus de 10 ans).

Jusqu'à présent Orange récupérait les cartes toujours fonctionnelles, mais sans abonnés RTC (vu que des qu'on prend un abonnement internet la téléphonie bascule en IP, il n'y a plus besoin du RTC), et les mettait dans son stock de cartes de remplacements. Mais cette solution n'est pas viable, et quand il n'y aura plus suffisamment de cartes fonctionnelles, il ne sera plus possible de réparer les lignes.

C'est pour ça qu'Orange ferme son RTC (et son service Numeris).
Pour le réseau cuivre en lui même c'est je pense plus pour une question de qualité de service (le débit d'une connexion fibre n'a rien à voir avec celui de l'ADSL) combiné aux coûts d'entretien du réseau cuivre en lui même (Orange préfère investir pour déployer un réseau Fibre qui tiendra de nombreuses années, plutôt que sur le cuivre qui est à bout de souffle aux vu des usages actuels).
etdu24
Grenouille
Grenouille
 
Messages: 341
Inscription: 10 Juin 2010 16:43

Re: Le téléphone. Comment évolue-t-il ?

Messagepar Mario78 » 29 Mai 2022 00:34

Bonjour,
Surtout quand on sait que les lignes datent de VGE
https://www.youtube.com/watch?v=r9SWHBqIvqk

Il suffit de voir toutes les personnes qui ont des problèmes de microcoupure avec leur ADSL parce que leurs lignes cuivre est en mauvais état .

Un bon réseau digne de 1910 !!!!
je n'ai pas inventé les systèmes PALM et SECALM
Avatar de l’utilisateur
Mario78
Etalon
Etalon
 
Messages: 2729
Inscription: 19 Fév 2009 22:31