[Topic unique] Orléans TV

Vos opinions sur chaque chaîne et ses programmes

Re: [Topic officiel] Orléans TV

Messagepar almanat » 14 Fév 2009 12:52

Image
Cette semaine, page 23 du journal " le courrier du Loiret " un portrait de Pierre -Antoine DURAND.
On y découvre ses début de comédien à l'age de 7 ans , ses premiers pas de présentateur en CM2 puis ses débuts à l'atelier vidéo au collège de Beaune-la-Rollande.
Suivront un bac S au Lycée Pothier d'Orléans , un BTS audiovisuel au lycée De Vinci à Montaigu et pour finir une licence de JRI à l'université de Valenciennes.
Émetteur Trainou "la plaine poteau"Distance orthodromique 22 Km
TV KDL 32W4000-KDL 26V4500 -Tuner USB Avermedia A850 avec PTVM

Retraité de la brigade.
Je suis atteint d'une Morbus Bechterew, connaissez vous cette maladie ?
Avatar de l’utilisateur
almanat
Les retraités de la Brigade
Les retraités de la Brigade
 
Messages: 5436
Inscription: 30 Juin 2005 16:05
Localisation: Loiret

Re: [Topic unique] Orléans TV

Messagepar almanat » 26 Oct 2009 11:32

Jour de grève aujourd'hui chez Orléans TV.En espérant que les salariés est gain de cause pour leur revendications :

Orléans TV
Les salariés en grève !!
Détérioration des conditions de travail : ça
suffit !
Le personnel entend dénoncer ses
conditions de travail, une nouvelle
direction sourde au malaise des salariés et
qui use de méthodes inacceptables :
pressions, et autres actes d'intimidations.

Les salariés d'Orléans TV ont cessé le travail l'après-midi du mercredi 21
octobre pour dénoncer le climat qui règne au sein de l'entreprise.
Ils déposent dès à présent un nouveau préavis de grève pour
lundi 26 octobre 2009.
Depuis le mois d'août, date d'arrivée de la nouvelle direction portant le
projet de restructuration de la chaîne, les conditions de travail n'ont eu de
cesse de se dégrader.
Mercredi 21 octobre 2009, le représentant de la direction, Monsieur Franck
Courvoisier, a eu une altercation physique avec un salarié de l'entreprise
(délégué du personnel suppléant ).
Un incident grave pour lequel l'ensemble des salariés tient la direction
comme responsable. Le salarié a été mis à pied dès le mercredi aprèsmidi
alors qu'il est victime !
Cela démontre les intentions malhonnêtes de la direction, ce que
dénoncent aujourd'hui les salariés d'Orléans TV.
Au mois de juillet et août 2009, à l'occasion des entretiens individuels et
collectifs liés à la restructuration, la direction s'était engagée à :
– des ruptures conventionnelles pour les personnes ne se reconnaissant
pas dans le nouveau projet porté par la direction.
– des avenants aux contrats des salariés souhaitant s'investir dans la
nouvelle grille, et pour lesquels le nouveau projet implique d'assumer
des responsabilités supplémentaires.
Ces engagements n'ont pas été tenus :
– les ruptures conventionnelles se sont transformées en « invitation »
à la démission pour certains ou à l'invocation fallacieuse de faute
grave pour d'autres.
– concernant les avenants, seuls deux ont été proposés. L'un d'entre
eux propose par exemple à une employée d'endosser des responsabilités
2
de cadre en maintenant son statue d'employé. Les autres salariés sont
toujours en attente avec des échéances sans cesse reportées.
A ce jour, au vue du climat qui règne dans l'entreprise, les salariés sont
profondément affectés. Deux journalistes ont préféré démissionner de leur
CDI, et deux autres salariés ont été arrêtés pour raisons médicales liées au
contexte délétère qui pèse sur le personnel.
Aujourd'hui, les salariés déplorent :
– l'incapacité de la nouvelle direction à tenir ses engagements, seule
voie possible pour rétablir un climat serein garant de l'avenir de la
chaîne.
– l'incapacité de la chaîne à répondre depuis la mise en place de la
nouvelle direction à ses obligations envers le Conseil supérieur de
l'audiovisuel (CSA): depuis la rentrée, seul un journal télévisé d'une
durée aléatoire n'excédant pas 12 minutes alimente en programme frais
l'antenne, le reste étant de la rediffusion issue de l'ancienne grille
d'Orléans TV. Pour rappel, le CSA exige, par respect d'une convention
signée avec la chaîne, près de deux heures de programme frais par jour.
Les journalistes déplorent :
– le manque de moyens accordés pour réaliser correctement la
couverture de l'actualité locale (la direction a par exemple pris la
décision de supprimer les astreintes liées à l'information générale la
nuit et le week-end.
Alors que la rédaction n'a pas de rédacteur en chef depuis juillet 2008,
que l'effectif est ramené à cinq journalistes, et que la direction espère
que chaque journaliste fournisse plus de contenu, la rédaction rappelle
que la mission du journaliste est de réaliser des reportages
respectueux du pluralisme d'opinions et ce en toute indépendance.
Nous déplorons que la direction de la chaîne a dores et déjà commandé
des reportages ayant trait à certaines institutions, tandis qu'elle était en
négociation financière avec ces dernières.

3
Nous rappelons que les obligations déontologiques d'une rédaction
ne peuvent être sacrifiées au nom d'un accord financier pouvant
être trouvé entre la chaîne et des institutions ou d'un nombre
minimum de reportages à fournir quotidiennement.
Face à ces comportements inacceptables dont a fait preuve la nouvelle
direction, les salariés d'Orléans TV souhaitent faire savoir qu'ils ne
sauront être tenus comme responsables de la paralysie, des difficultés
que pourrait être amenée à traverser Orléans TV, entreprise déjà trop
fragilisée par un projet de restructuration engagé depuis trois mois et dont
aucun résultat n'est encore visible à l'antenne.
Les salariés d'Orléans TV attendent de la direction et des actionnaires
– la démission de Monsieur Franck Courvoisier, chargé de mission à
Orléans TV par la direction et sous la responsabilité de M. Bruno
Féoux en charge du projet de restructuration, aux vues des faits très
graves qui se sont produits dans l'enceinte d'Orléans TV, et ce devant
témoins mercredi 21 octobre 2009 à 12h00. Nous rappelons à cette
occasion que Monsieur Franck Courvoisier est coutumier de
provocations et de débordements à l'égard de l'ensemble du personnel.
– l'arrêt immédiat des menaces et actes fallacieux visant à licencier
les salariés avec lesquels la direction ne souhaite pas trouver
d'accord.
De plus, nous rappelons qu'il ne saurait être toléré aucune pression, ni
délit d'entrave à l'encontre des deux témoins ayant assisté à l'altercation
entre Franck Courvoisier et le salarié représentant du personnel.
– des engagements écrits à l'attention des salariés à qui il est demandé
d'assumer d'autres responsabilités que celles figurant clairement
dans leur contrat. Ceux-ci ne sauraient effectuer ces missions
supplémentaires sans accord contractuel préalable (avenants complets
associés à des revalorisations salariales décentes).
4
– des engagements écrits à l'attention de ceux qui, ne se reconnaissant
pas dans le nouveau projet que prévoit de mettre en place la
nouvelle direction, souhaitent pouvoir quitter l'entreprise
autrement que par une «invitation » à la démission ou la
« négociation » d'un licenciement pour faute professionnelle, sinon
même par la menace d'inventer une faute grave.
– l'annulation de la mise à pied du salarié et délégué du personnel
suppléant. Aux vues des témoignages, nous contestons collectivement
les différentes fautes qui lui sont reprochées, et dénonçons une mise en
scène destinées à le faire licencier pour faute.
Si l'ensemble de ces points n'ont pas trouvé de solution lundi 26 octobre, le
personnel d'Orléans TV entamera un nouveau mouvement de grève ce
même jour à 10H00.
Les salariés d'Orléans TV
Contact: Jennifer Lemoine, déléguée du personnel : 06.......
Émetteur Trainou "la plaine poteau"Distance orthodromique 22 Km
TV KDL 32W4000-KDL 26V4500 -Tuner USB Avermedia A850 avec PTVM

Retraité de la brigade.
Je suis atteint d'une Morbus Bechterew, connaissez vous cette maladie ?
Avatar de l’utilisateur
almanat
Les retraités de la Brigade
Les retraités de la Brigade
 
Messages: 5436
Inscription: 30 Juin 2005 16:05
Localisation: Loiret