819 lignes

Différents standards (PAL, SECAM, NTSC), histoire et évolution de la TV analogique...

Au sujet du 405 et du 819 lignes...

Messagepar ORTF & Cie » 02 Fév 2007 23:20

Salut, je passe juste sur votre forum car je recherche un modulateur 819 lignes VHF pour téléviseurs anciens et j'ai trouvé dans Google l'extrait du message de JeanPhi y faisant allusion (je sais qu'il existe au Royaume-Uni des modulateurs permettant de continuer de faire fonctionner des postes anciens à 405 lignes chez certains enthousiastes). J'ai plus de 50 ans et j'ai bien sûr connu le 819 lignes de notre ex-première chaîne ORTF, et en séjour à Manchester en 1974, j'ai obtenu des gens qui me logeaient, de rallumer leur vieux poste noir et blanc à 405 lignes pour "voir ce que ça donne"... Imaginez leur perplexité, eux qui étaient tellement contents de leur poste couleur !
Pour ce qui concerne le 819 lignes, l'image, même originalement "filmée" en 819 lignes avait en effet un peu plus de finesse au niveau du contour, mais elle était d'aspect général très "plat", manquant totalement de relief par rapport à celle de la 2ème chaîne en 625 lignes. De plus, la chaîne étant très ancienne, les équipements vieillissaient et n'amélioraient guère les performances !
Contrairement à la BBC et à ITV qui mirent très vite au point des convertisseurs électroniques de définitions, fonctionnant avec des lignes à retard pour compenser la différence de durée d'analyse des images en 405 et en 625, l'ORTF se contenta longtemps de convertisseurs"optiques", à savoir une caméra 819 reprenant l'image d'un moniteur 625 à tube à rémanence spéciale... Inutile de revenir sur le résultat désastreux, en particulier dans les zones devant relayer les émissions régionales sur les 2 (puis les 3) chaînes... Plus d'une vieille caméra à la limite de la réforme s'est trouvée promue au rôle de convertisseur de standard en province, avec des résultats piteux ! Peux avant de devenir TF1, la chaîne s'équipa enfin d'un convertisseur électronique à Paris, mais le standard avait quand même bien moins de "pêche" que le 625.
Quant au 405, initialement conçu en... 1936, à l'époque pour des tubes de 20 ou 30 cm de diamètre, inutile de dire que sur un écran de 53 ou 59 cm de diagonale, dans les années 70 (BBC1 et ITV ne passèrent en 625 PAL sur UHF qu'à partir de 1969 à Londres... pour finir en 1976 avec Jersey), les lignes étaient, même à 2 ou 3m de distance, très (trop !) visibles, et très gênantes pour un non-britannique !
C'est pourquoi il faut être indulgent avec le 405 de Marconi-EMI : n'oublions pas qu'il était une véritable innovation, le 1er système TV "tout électronique" en concurrence, à partir de décembre 1936, avec le 240 lignes "mécanique" de Baird à... analyse à disque rotatif de Nipkow ! La BBC avait imposé 240 lignes, et Marconi-EMI créa la surprise (et remporta le marché dès février 1937... il y a exactement 70 ans) en offrant 405 lignes, une image superbe pour l'époque ( les américains testaient 343 lignes, Français en étaient encore à 180 lignes en "mécanique" et les Allemands testaient 375 lignes aux JO 1936 de Berlin).
En septembre 1939, l'émetteur BBC londonien était reçu par 3000 postes et stoppait ses émissions pour éviter de servir de repère aux avions nazis. A Paris (passé au 455 lignes électronique de la CDC en 1938) seules quelques centaines de récepteurs captaient la Tour Eiffel, dont l'émetteur était saboté par la Résistance avant l'entrée de l'Occupant dans la capitale. En 1943, Kurt Hinzmann, responsable des programmes de la TV de Berlin (en 441 lignes Telefunken depuis 1939) était chargé de "piller" le matériel de la Tour Eiffel avant de partir sur le front russe. Il trouva le moyen de convaincre Berlin et Vichy de lancer une TV à Paris pour les soldats en convalescence, au standard allemand de 441 lignes. Ce "Fernsehsender" servit d'ailleurs, avec sa bienveillance, de repaire à des gens fuyant le STO et la Gestapo, et Hinzmann remit la station intacte à ses collaborateurs français à la Libération ( le gouvernement l'a ensuite remercié pour cela en lui donnant une pension de retraité de la RTF !).
Paris et Londres ont donc pu reprendre leurs émissions dès 1945 et 1946 respectivement, et vu le grand nombre de postes déjà en service, la BBC décida de garder son standard d'avant-guerre, qui avait l'avantage de permettre, grâce à sa faible bande passante, de diffuser 2 chaînes : la BBC en bande 1 (41-68 MHz) et ITV à partir de 1955 dans la "nouvelle" bande III (175-230 MHz), dont la propagation était plus capricieuse que la bande basse, et dont les équipements d'émission étaient plus sophistiqués car travaillant sur des fréquences bien plus élevées. La FM n'a débuté que dans les années 45-50 en Europe, lancée par les Allemands dépossédés de nombreuses fréquences AM alors qu'ils avaient besoin de programmes régionaux à cause de leur système politique fédéral. En TV, le son AM était commun à tous les standards avant 1945.
La France avait un énorme problème en radio, tout le réseau ayant été détruit sauf l'émetteur de Limoges (Allouis, le "Grandes Ondes" de France-Inter, inauguré début 1939, détruit par les Nazis, ne renaîtra qu'en 1955). La TV était donc loin d'être prioritaire et resterait longtemps parisienne.
Dans le cadre du plan Marshall, les USA firent pression sur les Allemands pour imposer la variante "européenne" de leur 525 lignes, adopté en 1941 à la place d'un éphémère 441 lignes RCA lancé en 1939. Cette variante, en 625 lignes, résultait de la différence entre l'alimentation secteur européenne à 50 Hz et celle américaine à 60 Hz, jouant sur la fréquence lignes, ai-je lu quelque part. A cette définition à 625 lignes étaient associées la polarité négative de l'image et le son FM comme pour le 525 lignes NTSC, ainsi que plusieurs autres détails communs.
La France, en 1948, était consciente de la nécessité de construire un réseau national totalement nouveau, donc technologiquement plus avancé que celui existant à Paris et que celui de la BBC. Pour éviter d'avoir à payer des royalties aux USA, elle décida donc d'adopter des normes totalement différentes de celles du 625 américano-allemand, donc un son en AM (qui interdirait plus tard la stéréo jusqu'à l'arrivée du numérique) et la polarité positive (donnant, en bande I notamment, d'insupportables parasites auto ou moto blancs, au lieu de noirs, moins gênantes, sur le 625 "européen"). Les restrictions budgétaires étant très dures à cette époque, même en évitant ces coûteuses royalties, le développement du réseau traîna pendant 15 ans, avec des petits relais provisoires de 50 watts longtemps installés sur des sites initialement prévus à 20 kW, comme à Dijon, Rennes, Nantes, Limoges...
L'énorme bande passante du 819 lignes (14 MHz contre 7 en 625 lignes)rebuta plus d'un pays européen, malgré "l'image la plus belle du monde", car cela augmentait beaucoup le prix des récepteurs et limitait le nombre d'émetteurs du un territoire donné. La Belgique opta par exemple en 1953 pour le 819 lignes "a bande étroite" (canal de 7 MHz prévu pour le 625 lignes) pour la Wallonie, suivie en 1955 par Télé-Luxembourg, dont j'ai personnellement vu l'image en 1969. Honnêtement, la différence avec celle de l'ORTF était peu flagrante, il y avait juste une petite perte de définition au niveau des détails, un peu moins que comme en VHS-HQ par rapport à l'émission en direct. Les Français, parait-il, essayèrent de commercialiser un 819 lignes avec vidéo de 8 MHz seulement, mais c'était trop tard, et de toute façon les américano-allemands firent largement pression pour imposer leur standard dans l'Europe en cours de reconstruction.
Voilà pourquoi on ne peut pas trop faire de reproche, à la fois à ce brave 405 lignes de 1936 qui ne s'arrêta définitivement qu'en... 1984 dans les vallées perdues d'Ecosse et du Pays de Galles, ni à ce pauvre 819 lignes de M. de France qui, l'Histoire se répète toujours, ne "fit pas le poids" face au PAL allemand (2ème émanation du... NTSC américain) en 1967, alors que, selon un "Télé-Magazine" de 1959 son "SECAM" était déjà au point bien avant que son concurrent allemand ait vu le jour...
Tous ces détails proviennent des publications suivantes : "BBC 1922-1972", "Radio Télévision Pratique" (1953-1955), "Télé-Magazine" (1959), "La Nature" (1935-1953).
Visitez aussi ce site : http://archives.television.free.fr/
Vous y trouverez notamment les génériques antennes des 3 chaînes ORTF et l'indicatif du "décrochage régional" qui a bercé la jeunesse de bien des "quinquas".
"Enjoy !" comme ils disent, là-bas...
ORTF & Cie
 

Messagepar JEAN-PIERRE » 03 Fév 2007 00:59

Merci ORTF& CIE pour ce long et riche exposé sur notre télévision , le lien est interessant pour les quinqua comme vous dites et dont je fais partie .


JP :D
JEAN-PIERRE
Grenouille
Grenouille
 
Messages: 476
Inscription: 15 Juil 2005 01:02
Localisation: SYLVAINS LES MOULINS

819 et 625 lignes ORTF : les bons liens "générique ant

Messagepar ORTF & Cie » 03 Fév 2007 19:17

Merci pour le compliment sympa. Désolé toutefois d'avoir été un peu long.

Voici les liens permettant de revoir, grâce à un jeune enthousiaste ("Satdish") qui a pu les retrouver il y a quelque temps, d'assez bonnes captures des génériques d'ouverture et fermeture d'antenne des chaînes ORTF1, ORTF2 et ORTF3 :

http://television.819lignes.free.fr/ORTF/

http://television.625lignes.free.fr/TV/ORTF/

En plein écran, dans le noir, l'illusion est parfaite, en particulier pour celui de la 1ère chaîne, le plus connu, à la musique très "gaullienne"...

Pour conclure, voici le générique antenne de la mise en couleur de TF1 sur 625 UHF à partir du 31 décembre 1975 à Paris. Grâce au relais de TF1 sur FR3 du matin jusqu'à 18h30, seul celui d'ouverture d'antenne a été vu en couleur par les provinciaux pendant longtemps, celui de fermeture n'étant visible que sur le réseau 819 lignes. C'est pourtant lui le plus sympa, car l'autre est plutôt tonitruant :

http://television.625lignes.free.fr/TV/TF1/

Attention les quinquas, frisson garanti !
"C'était le bon temps !..."
ORTF & Cie
 

Re: Europe 1 tv... Rectificatifs

Messagepar ORTF & Cie » 03 Fév 2007 20:35

Marcel 59 a écrit:Quelques notes de mon carnet :

(...) Les émissions noir/blanc sont sur le canal VHF F7 en 819 lignes, puissance 100 W.
Pierre Sabbagh participe au départ de la chaîne.
Un film est diffusé en soirée ainsi que les actualités télévisées de la RTF.
La chaîne disparaîtra en juillet 1958 fermée par les autorités allemandes car le référendum sarrois a rattaché la Sarre à l'état d'Allemagne.
Voilà en condensé l'histoire de Télé-Sarre.

L'article de Aschen est entaché d'erreur, la bande 1 n'était qu'un projet jamais concrétisé.


Désolé pour Marcel 59, mais c'est Aschen qui est dans le vrai :

1- le canal VHF F7 avec puissance crête-image de 100 watts (polarisation verticale) était en service pour la RTF à Nancy "Vandoeuvre" (par la suite cet émetteur a été transféré à "Malzéville", de l'autre côté de la ville, lors de la mise en route de la 2ème chaîne sur UHF vers 1965). La proximité du canal E7 de Télé-Luxembourg impliquait l'adaptation d'un "réjecteur" sur certains récepteurs. Je me souviens parfaitement d'une publicité pour les postes portables Pizon-Bros (cette marque ne fabriquait que des portables) au Salon de la Radio-TV de 1967 avec la mention "réjecteur Nancy - Charleville adaptable"(l'émetteur ORTF1 de Charleville-Mézières "Sury" était sur le canal 8A, polarisation verticale).

2 - le canal VHF E7 avec puissance apparente rayonnée de 100 kW (pol. H) était utilisé par Télé-Luxembourg à Dudelange et pouvait être reçu jusqu'au centre de Reims, ainsi que l'atteste un reportage de "Télé-Magazine" de Noël 1959 évoquant les régions frontalières qui passeront Noël devant la TV, alors que la RTF est, une fois encore, en grève totale (émetteurs totalement éteints !).

En septembre 1971, Télé-Luxembourg abandonnait le 819 lignes F pour le 625 lignes couleur SECAM sur le canal E7 (norme C), tout en "doublonnant" sur deux canax UHF : 21-H SECAM (pour la Lorraine) et 27-H (PAL) pour le Luxembourg belge.

Au début des années 80, un avion militaire belge s'écrasa sur le pylône haubané, privant RTL-TV de diffusion VHF comme UHF.
François Mitterand autorisa exceptionnellement TDF a rallumer les émetteurs 819 lignes "éteints" de Metz-Luttange (canal F6h - 20 kW) et de Nancy-Malzéville (canal F7V - 100 W) à relayer RTL-TV jusqu'à l'achèvement du nouveau pylône autoporteur de la CLT à Dudelange, mais je ne sais pas si ces émetteurs fonctionnaient en 625 lignes couleur SECAM ou en 819 lignes NB...

A noter d'ailleurs que l'ORTF, chaque mardi matin de 10h à midi, relayait les mires de la Deux sur la Une, en "mires et émissions d'essais en 625 lignes couleurs sur les émetteurs de la 1ère chaîne". J'ai moi-même, plus d'une fois, pu ainsi commuter notre téléviseur familial noir et blanc sur 625 lignes VHF, constatant que l'image avait une qualité très supérieure à celle en 819 lignes.

3 - L'émetteur de Télé Saar, situé sur les Hauteurs de Gottelborn (Göttelborner Höhe), un village au nord de Sarrebrück, diffuse toujours ARD sur le canal E2 depuis que la Sarre a rejoint la RFA après le plébiscite de 1956. Seule la polarisation semble avoir changé : de verticale lors du 819 lignes F, elle est passée en horizontale par la suite, ainsi que j'ai pu le constater moi-même lors d'un séjour dans cette zone en août 2002. Dans le nord de l'Alsace, les antennes captant l'Allemagne sont, pour la norme B VHF PAL de ARD, soit sur Sarrebrûck (canal E11h), qui relaie aussi ZDF et SW3, soit sur Gottelborn (canal E2h) qui n'a pas d'émetteur UHF.

A noter, à l'autre bout de la France, que TMC a émis dans les années 50-60, à la fois sur son canal 10h et sur un "canal expérimental" F2h,vraisemblablement dans le but d'être reçue dans des vallées encaissées de Provence ou la bande III ne passait pas bien.
TMC a abandonné le 819 lignes à l'automne 1973 mais a conservé son canal F10h (initialement prévu pour le 819 lignes) pour le 625 VHF SECAM, ne le remplaçant par le nouveau canal "L08h" qu'après l'arrivée de Canal Plus sur la VHF en France, en 1984-1985. Entre temps, comme RTL, TMC avait lancé un émetteur UHF sur le canal 30, de portée bien plus réduite qu'en VHF, mais pouvant être reçu par tous les téléviseurs de sa zone de réception sans aucune modification interne des appareils.
ORTF & Cie
 

emmtteur de dudelange en E7

Messagepar RV10 » 06 Fév 2007 15:59

J'habite à RADONVILLIERS dans l'aube (40kms à l'est de TROYES) et je captais tele luxembourg :P avec une antenne portenseigne spéciale E7 suivi d'un préampli.
Que de souvenir d'avoir une chaine de plus que mes voisins.
Canal+ à demarré sur l'emetteur de troyes les riceys sur le canal 7, adieu télé luxembourg.
quand au démarrage de RTL sur le canal 21, par bonne propagation les interférences avec FR3 (canal 21 sur TROYES les riceys) etaient fréquentes.
RV10
 

405 lignes

Messagepar TNT Le Havre » 09 Fév 2007 17:28

En 1964, j'ai séjourné dans une famille anglaise, et déjà la télé me passionnait. En France une seule chaîne, plutôt culturelle, avec notre 819 lignes. Bonne image mais pas des plus contrastée.
En Grande Bretagne, deux chaînes, dont une commerciale avec des pubs et des programmes plus "modernes". Deux chaînes grâce au 405 lignes exigeant moins de bande passante, le tout en bande I. Image bien contrastée, mais attention au écran de 59 cm, (les plus grands à l'époque) où la on pouvait presque compter les lignes.
Je me souviens de l'antenne intérieure que j'avais pris pour un manche à balai, simple tube vertical derrière une porte! Il y avait cependant de nombreuses antennes bande I sur les toits souvent en polarisation verticale. Au Havre nous avions la bande I canal 2 de l'emetteur de Caen, mais en horirontale.
Et puis la FM, c'est à dire Stéréo VHF selon le speaker de la BBC, voix bien modulée qui sortait d'un poste en bois.
Bien loin tout ça!
Pas à dire plutôt d'avant garde les British en matière de TV et radio.
TNT Le Havre
 

Messagepar jeanphi73 » 09 Fév 2007 21:32

Pourquoi cet abandon en UK de la VHF I et III alors qu'elle saurait éviter le probléme de la couverture calamiteuse de channel Five ?

Je trouve cela vraiment dommage !

Ces émetteurs anglais VHF devaient permettre des propagations permanentes et en DX sporadique assez extaordinaire, par contre les TV multistandard ne devaient pas être légion !
Cela devait compliquer la base temps travailler en 625/819/405 !

Le choix du PAL I (vidéo de 5,5 Mhz audio +6 Mhz) améliorait-il la bande passante vidéo, ou bien protectionnisme bête et méchant ?
J'ai toujours trouvé la qualité des émissions en terrestre du PAL "anglais" d'une extraordinaire qualité, meilleures que le PAL "italien"


Quant à la qualité 405 lignes, on peut peut être ironiser (je ne l'ai jamais testé), mais quand on pense à la qualité vidéo pour les mobiles qu'on veut nous vendre !
jeanphi73
Hippo
Hippo
 
Messages: 3710
Inscription: 27 Juin 2005 23:07
Localisation: Rhône-Alpes

Messagepar Anonymous » 09 Fév 2007 23:50

Bonsoir jeanphi73
En ce qui concerne le PAL I le catalogue Broadcast de Rohde et Schwarz
la longtemps decrit comme le meilleur compromis en Europe.
En effet alors que par accord international les canaux UHF faisaient tous
8Mhz de large les pays heritiers des normes B/G n'en utilisaient que 7
pour des raisons de compatibilité avec les TV VHF.
Maintenant tant qu'a faire ils auraient pu mettre le son a 6.5Mhz comme
nous mais eux ont plus tard choisit de mettre le NICAM a 6,522 IIRC
Il est permit de penser que la France et le secam ne sont pas etrangers au choix des 8 Mhz.
Merite un detour pour les anglo/germano phones :
http://www.rohde-schwarz.com/

PS ben non y parlent plus allemand tout fou le camp :-)
Anonymous
 

Messagepar jeanphi73 » 15 Fév 2007 02:35

Ce site anglais est une mine d'or:
:D

http://www.pembers.freeserve.co.uk/Worl ... atures-819

----------------------------------------------------------------------------------

En effet alors que par accord international les canaux UHF faisaient tous
8Mhz de large les pays heritiers des normes B/G n'en utilisaient que 7
pour des raisons de compatibilité avec les TV VHF.


Est ce donc l'étroitesse des canaux B/G qui permette de travailler en canal adjacent sans trop de souci
(sur les reseaux câblés Européens, antennes collective, terrestre en Italie ?)

----------------------------------------------------------------------------------

Mais pour revenir au topic du 819 lignes:

la version belge du 819 lignes semble differer du 819 lignes francais, sur la durée du blanking :?:
Quelle inter compatibilité :?:


http://www.pembers.freeserve.co.uk/Worl ... l#Vertical
http://www.pembers.freeserve.co.uk/Worl ... BI-819.pdf
jeanphi73
Hippo
Hippo
 
Messages: 3710
Inscription: 27 Juin 2005 23:07
Localisation: Rhône-Alpes

Messagepar fredofr » 21 Fév 2007 18:23

ORTF & Cie a écrit:Au début des années 80, un avion militaire belge s'écrasa sur le pylône haubané, privant RTL-TV de diffusion VHF comme UHF.
François Mitterand autorisa exceptionnellement TDF a rallumer les émetteurs 819 lignes "éteints" de Metz-Luttange (canal F6h - 20 kW) et de Nancy-Malzéville (canal F7V - 100 W) à relayer RTL-TV jusqu'à l'achèvement du nouveau pylône autoporteur de la CLT à Dudelange, mais je ne sais pas si ces émetteurs fonctionnaient en 625 lignes couleur SECAM ou en 819 lignes NB...


Le programme de RTL-Télévision était diffusé par l'émetteur de Metz-Luttange (rien à Malzéville), en UHF 625 lignes Secam sur le canal 21 (qui est toujours la fréquence de diffusion de RTL9 depuis Dudelange aujourd'hui, le dernier canal encore en analogique sur le pylône du Ginsterberg).
FredoFr
Longwy, Lorraine
Emetteurs de Dudelange-Ginsterberg(L), Longwy-Bois-de-Châ(F), Léglise-Anlier(B) - Astra 19 FTA - Service antenne NC (DVB-T)
Avatar de l’utilisateur
fredofr
Coccinelle
Coccinelle
 
Messages: 137
Inscription: 06 Juil 2005 17:13
Localisation: Herserange